5 idées reçues sur le sommeil

Article mis à jour le 
Les idées reçues sur le sommeil
Les idées reçues sur le sommeil
Vous avez toujours entendu dire que se coucher tôt était meilleur à la santé, qu'il fallait un nombre d'heures minimum de sommeil pour bien récupérer, que le sommeil profond était le plus important ou encore que certaines plantes favorisaient l'endormissement. Vous avez dit à vos enfants, comme beaucoup de parents, que pour s'endormir rapidement, ils pouvaient compter des moutons... Voyons si tout cela est vrai.


Pour bien dormir il faut se coucher tôt

Faux. Tout dépend de notre rythme biologique. Certains dormiront mieux s'ils se couchent tôt et se lèvent tôt. D'autres, au contraire, ont besoin de peu d'heures de sommeil et se lèvent tôt même s'ils se couchent tard. En écoutant simplement son corps et en se couchant à heures régulières, notre sommeil remplit ses fonctions de récupération de nos forces physiques et psychiques.

Compter les moutons aide à s'endormir

Faux. Face à cette croyance très répandue, des chercheurs ont très sérieusement montré l'inutilité de cette méthode pour s'endormir... Si, comme dix millions de français, vous souffrez de problèmes d'endormissement chroniques ou passagers, des solutions naturelles existent : la sophrologie, les exercices de respiration, l'auto hypnose, la visualisation mentale, la musique douce, la synchronisation respiratoire, le yoga, la méditation... Pour bien dormir, il faut également créer un environnement propice à l'endormissement : une chambre fraîche, un dîner léger, pas de bruit ni de lumière...

Depuis 2 ans existe un « outil pour réveiller votre sommeil » : le Dodow. Élaboré par une start-up française avec des composants 80% français, le Dodow fait de nombreux adeptes. Le principe de ce métronome lumineux est très simple. En calant votre respiration sur un halo lumineux bleu qui ralentit progressivement, vous diminuez rapidement votre rythme respiratoire et cardiaque. Et vous vous endormez facilement. A vous de trouver la méthode qui vous correspond le mieux.

8 h, le nombre d'heures de sommeil idéal ?

Non. Même si des chercheurs de la National Sleep Foundation recommandent un certain nombre d'heures de sommeil (entre 8 et 10 h pour les adolescents, 7 et 9 h pour les adultes...), ce nombre est très variable selon les individus. Certains seront tout à fait reposés après une nuit de 5 ou 6 h tandis que d'autres ont besoin d'un minimum de 10 h pour être en forme. L'essentiel, c'est d'être à l'écoute de son corps et d'aller se coucher quand on est fatigué. La régularité de l'heure du coucher favorise également un sommeil réparateur.

La camomille aide à bien dormir

Oui et non. Consommée depuis la nuit des temps, la camomille possède naturellement des molécules (apigénine et chrysine) qui favorisent la relaxation et l'endormissement. L'OMS a d'ailleurs reconnu ses propriétés tranquillisantes. Tout comme les autres plantes médicinales aux vertus sédatives reconnues (aubépine, fleur d'oranger, lavande, passiflore, tilleul, valériane...), la camomille peut aussi être utilisée sous forme d'huile essentielle. Cependant, en cas d'insomnie chronique sévère, les effets de la camomille sont insuffisants. Un avis médical s'impose alors afin de retrouver au plus tôt un sommeil réparateur.

Le sommeil de début de nuit est le plus important

Vrai. Le sommeil lent, plus présent en début de nuit, permet de récupérer notre énergie physique. Après la phase d'endormissement, ce sommeil réparateur, qui dure de 3 à 4 h, devient profond puis très profond. Il contribue également à notre développement corporel. Le sommeil paradoxal, qui survient en fin de nuit, n'est cependant pas inutile.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".