5 idées reçues sur les femmes

Article mis à jour le 
Idées reçues sur les femmes
Idées reçues sur les femmes
 Il existe en effet beaucoup de préjugés selon lesquels les femmes sont nulles question orientation, parlent trop et souvent pour ne rien dire. Pire, certains pensent qu’il est risqué de monter avec elles dans une voiture et aussi qu'elles sont soupçonneuses question amour... Sans compter le cliché qui voudrait que les blondes soient moins intelligentes que les brunes (et les brunes moins que les hommes bien sûr !). Voyons si ces croyances sont légitimes...


Les femmes n'ont pas le sens de l'orientation

Vrai. De nombreux tests, comme celui du Labyrinthe, prouvent que les femmes sont moins douées que les hommes pour retrouver leur chemin. Elles se repèrent de manière générale moins facilement dans l'espace. Cela viendrait du fait que l'hémisphère droit, lié à l'aptitude spatiale, est plus développé chez les hommes que chez les femmes.

Une autre hypothèse, qui remonte à l'âge préhistorique : ce sont les hommes qui partaient chercher la nourriture pour la famille développant ainsi leurs aptitudes spatiales tandis que les femmes restaient à la maison pour s'occuper des enfants et pour entretenir le foyer afin que le feu ne s’éteigne pas…

Les blondes seraient stupides

Faux. On pense que ce préjugé, très ancien, s'est répandu suite aux blagues misogynes en cours dans de nombreux pays. En vieux français, ma « blonde » signifiait mon amoureuse.

David Kingsley, professeur en biologie du développement à l'Université de Stanford, a découvert en 2014 la mutation à l'origine de l'apparition des cheveux blonds ; il écrit : « il est clair que le changement de couleur des cheveux (…) n'est pas quelque chose qui affecte d'autres traits, comme l'intelligence ou la personnalité (...) ». Stop donc aux blagues sur les blondes en général.

Les femmes sont plus bavardes que les hommes

Vrai. Il ne s'agirait pas d'un cliché misogyne de plus. Des scientifiques ont démontré que la protéine du langage Foxp2 se trouvait en plus forte concentration dans le cortex gauche des femmes que dans celui des hommes. Résultat : ce sont 13 000 mots supplémentaires que les femmes prononcent chaque jour par rapport aux hommes.

Autre fait scientifique : les petites filles assimilent plus vite le langage. A cela les hommes rétorqueront qu'elles parlent peut-être plus mais pour dire des choses insignifiantes. A chacun son avis !

Les femmes sont plus dangereuses au volant

Faux. De nombreux chiffres de la sécurité routière et des préfectures de police prouvent qu'il ne s'agit que d'un préjugé, malheureusement fortement ancré chez la gente masculine. La réalité est à l’opposé de cette idée reçue. Et oui, les conducteurs « émérites » qui ne craignent pas la vitesse et ont une confiance démesurée en leurs capacités créent plus d'accidents que les femmes ! Le record des accidents mortel est détenu par les jeunes hommes entre 15 à 29 ans. Les accidents de la route sont, pour cette tranche d’âge, la première cause de mortalité dans le monde. Ceux impliquant des conducteurs de sexe masculin sont trois fois plus fréquents que ceux impliquant des femmes au volant, mais ils sont également plus graves et plus souvent mortels.

Certes les femmes ont de légers accrochages plus souvent que les hommes mais, en ce qui concerne les accidents mortels dus à l'alcool ou à une vitesse excessive, les hommes sont des champions du monde. Ils périssent beaucoup plus sur les routes que les femmes.

Les femmes sont plus jalouses que les hommes

Faux. Les hommes et les femmes sont à égalité en ce qui concerne la jalousie. Ce qui les différencie, c'est leur façon d'extérioriser ce sentiment qui remonterait à la petite enfance. Lorsqu'il est vécu comme un traumatisme, ce sentiment provoquerait à l'âge adulte une jalousie exacerbée qui peut mettre en péril la relation amoureuse.

Les femmes jalouses mettent toute leur énergie à trouver des preuves de l'infidélité chez leur conjoint, voire à rencontrer leur rivale. Les hommes quant à eux intériorisent plus, se contentant de remarques acerbes culpabilisantes à l'encontre de leur conjointe.

Cet article a recueilli 5 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".