11 novembre : jour férié ou jour chômé ? Le rappel des règles

Article mis à jour le 

11 novembre : jour férié ou jour chômé ? Le rappel des règles.
11 novembre : jour férié ou jour chômé ? Le rappel des règles.

Le 11 novembre 1918 à 5h15, des généraux français et allemands ont signé à Rethondes (Oise) l’armistice mettant fin à la Première Guerre mondiale, qui a fait plus de 8 millions de morts. Cette date est aujourd’hui classée “jour férié ordinaire”.

315e jour de l’année, le vendredi 11 novembre 2016 est dédié aux soldats tombés sur les champs de bataille durant la Première Guerre mondiale. Cependant, s’il est chômé pour certains travailleurs, d’autres rejoindront leur bureau comme si de rien n’était.

La commémoration

Dans la matinée du 11 novembre, le président de la République déposera une gerbe de fleurs sur la tombe du Soldat inconnu, sous l’Arc de Triomphe. Si en France, le bleuet symbolise le souvenir des soldats tombés lors de ce conflit, outre-Atlantique c’est le coquelicot qui orne les rues et les boutonnières lors du Poppy Day.

Chômé pour qui ?

Comme tous les jours fériés dits “ordinaires”, le 11 novembre est en principe chômé pour les moins de 18 ans. Les salariés des entreprises établies en Moselle, dans le Haut-Rhin et dans le Bas-Rhin pourront également prendre leur journée. Cette année, ils bénéficieront donc d’un week-end de 3 jours.

Et pour les autres ?

Si aucune disposition de la convention collective ou de l’accord d’entreprise ne précise que le 11 novembre est chômé, votre employeur pourra vous demander de travailler ce jour-là. De plus, vous ne pourrez pas prétendre légalement à une majoration comme pour le 1er mai, sauf si votre accord d’entreprise le prévoit.

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : congés