1,5 million de Français reçoivent encore une eau trop polluée au robinet

Article mis à jour le 

Dans une étude publiée mercredi 26 février, l'association de consommateurs UFC-Que Choisir dévoile une carte interactive sur la qualité de l'eau potable des 36 000 communes de France. Conclusion : la qualité de l'eau serait moins bonne dans les campagnes que dans les villes. Et pas moins d'1,5 million de Français recevraient encore une eau trop polluée.

En 2012, l'UFC-Que Choisir a publié une étude sur la qualité de l’eau en France. L'occasion pour l'association de souligner que 97% des Français avaient accès à une eau de bonne qualité, mais aussi de montrer que plus d’un million et demi de personnes "payaient pour une eau non conforme aux critères réglementaires".

Deux ans plus tard, en 2014, l’UFC met à jour son analyse et la carte interactive qui l’accompagne. Et le constat est presque identique : si 98% des Français ont accès à une eau de qualité, le million et demi de personnes restantes paye toujours pour une eau polluée. Plus inattendu encore, l’eau des villes est moins polluée que l’eau des zones rurales.

Eau des villes, eau des champs

Au-delà de l’insuffisance du traitement des eaux, qui reste un important facteur de pollution, le principal responsable n'est autre que l'activité agricole.  L'étude de l'UFC-Que Choisir révèle que les campagnes sont les premières victimes de la pollution des eaux. Un phénomène qui s'explique par les "pollutions dues aux activités agricoles, [qui] représentent, encore et toujours, la première cause de pollution de l'eau".  Comme le rappelle l'association, 63% de la pollution de l’eau est relative à l’agriculture.

Conséquence, 900 000 consommateurs notamment situés dans les zones les plus agricoles de l’Hexagone boivent une eau contaminée par des pesticides, nitrates et sélénium issus de l’activité agricole, alors que les citadins, pour leur part, ont le droit à une eau de qualité...

Source : UFC-Que Choisir