1 million d’euros… pour une photo de pomme de terre

Article mis à jour le 

Aperçu du cliché de pomme de terre réalisé par Kevin Abosch - copyright Kevin Abosch
Aperçu du cliché de pomme de terre réalisé par Kevin Abosch - copyright Kevin Abosch

Kevin Abosch, un photographe irlandais de renom, a réussi à vendre l'une de ses photos de pomme de terre pour 1 million d’euros. Rien de très étonnant cependant pour quelqu’un qui facture un simple shooting à 150 000 dollars.

Avec son prix vertigineux, le fameux cliché occupe désormais la 14e place des photographies les plus coûteuses de tous les temps. Pourtant, celui-ci  n’a rien de bien particulier, mis à part un fond noir qui vient conférer une tout autre dimension au rendu esthétique de l’ensemble. Faut-il y voir une nouvelle planète, un objet indéfini n'ayant plus rien à voir avec une patate banale ?

 

L’essentiel à savoir sur le cliché

Baptisée Potato #345, cette photo atypique représente une pomme de terre. On lui prête notamment la volonté de matérialiser la passion vouée par l’homme aux pommes de terre. L’auteur assimile en effet ce féculent à l’être humain qui se décline en divers critères, malgré son appartenance à une espèce unique. Par ailleurs, le statut de photographe d’art que Kevin Abosch revendique semble jouer sur la valeur de ce cliché qui, au final, n’a rien de véritablement singulier. Quoi qu’il en soit, tous ces éléments ont vraisemblablement pesé dans la décision d’un collectionneur d’acheter cette "œuvre d’art" à un prix exorbitant.

 

Une stratégie payante

Potato #345 signe la sortie de Kevin Abosch des sentiers battus, virage majeur qui lui aura surtout permis d’empocher le prix de la 14e photographie la plus coûteuse de l’histoire. Pour rappel, ce photographe très sollicité dans la Silicon Valley s’est fait un nom en tirant le portraits d’hommes d’affaires accomplis tels qu’Éric Schmidt, PDG de Google, Jack Dorsey, créateur de Twitter, et Sheryl Sandberg, directrice des opérations de Facebook.

 

Sources : metro, ubergizmo