2 fumeurs réguliers sur trois meurent à cause du tabac

Article mis à jour le 

Deux études récentes montrent que le tabagisme tue bien plus qu'on ne le pense - iStock
Deux études récentes montrent que le tabagisme tue bien plus qu'on ne le pense - iStock

Deux études au long cours ont récemment permis de montrer à quel point la cigarette se révèle en réalité beaucoup plus dangereuse qu’on ne l’imagine. L’occasion de mettre au jour d’innombrables maladies mortelles que la science peinait à prendre en compte.

Tout le monde ne peut dorénavant l’ignorer : la cigarette tue. Toutefois, la synthèse de vastes études portant sur la question vient démontrer que nous étions jusqu’à aujourd’hui encore très loin du compte. En substance, deux études au long cours, l’une américaine et l’autre australienne, concluent que deux fumeurs réguliers sur trois meurent à cause de leur consommation de cigarettes.

En pratique, les chercheurs ont notamment largement augmenté le nombre de maladies relatives au tabac. Jusqu’à il y a peu, 21 pathologies, parmi lesquelles 12 cancers, 6 affections cardio-vasculaires, la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BCPO) ou encore la pneumonie, étaient référencées. Mais selon les deux nouvelles études, de nombreuses maladies peuvent également être imputées au tabagisme. C’est le cas des insuffisances rénales, des cancers du sein et de la prostate, de l’hypertension ou de l’ischémie intestinale. À tel point que 52 causes de mortalité seraient reliées à la cigarette.

Reste que le fait d’arrêter de fumer diminue fortement nombre de ces risques. Le fait par exemple de stopper sa consommation à 40 ans permet de relever son espérance de vie de sept ans.


Sources : lesechos, sciencesetavenir