3 astuces pour lutter contre la sédentarité au bureau

Article mis à jour le 

Rester assis de manière prolongée sur une chaise de bureau ou dans un canapé tue, c'est maintenant une évidence soutenue par de nombreux chercheurs. Et ce n'est pas parce que vous êtes un(e) athlète de haut niveau que cette habitude ne va pas diminuer considérablement votre espérance de vie. Toutefois, à condition de prendre les bonnes habitudes, il est possible de limiter les dégâts sur le long terme…

Peu importe l'endroit où vous vous trouvez : au travail, devant votre ordinateur, chez vous devant votre télévision ou votre tablette, vous adoptez régulièrement la position assise. Pourtant, des scientifiques australiens, entre autres, ont conclu que le fait de rester assis trop longtemps chaque jour, soit plus de 6h, suppose un risque de décès 40 % plus élevé que les personnes assises moins de 4 heures, et ce dans les trois ans.

Bien que cet état de fait soit effrayant, il s'explique pourtant aisément : le fait de s'asseoir stoppe l'activité électrique des muscles des jambes et 90 % des enzymes chargés de brûler les graisses dans les vaisseaux sont obsolètes au bout d'une heure dans cette position. Pire : nous restons pour la plupart 50 à 70 % du temps de veille dans cette posture, qu'aucune activité physique n'est par ailleurs en mesure de compenser.

La seule solution : réduire le temps que l'on passe assis

La meilleure solution est d'abréger les périodes au cours desquelles nous restions assis. Sachant que le sport n'aide pas suffisamment, il est donc impératif d'interrompre régulièrement cette position statique. Ainsi, le simple fait de marcher une minute toute les heures réduirait de 20 % les risques cardiovasculaires. Adoptant ce principe, certaines entreprises mettent par exemple en place des réunions se déroulant debout.

S'agissant des coups de téléphone, il serait selon les spécialistes nettement plus bénéfique de les passer debout afin d'en profiter pour se dégourdir les jambes. Par ailleurs, il suffit d'aller voir en personne ses collègues pour leur parler plutôt que leur téléphoner ou leur envoyer un mail, ce qui a d'autre part l'avantage d'améliorer les échanges.

Des objets connectés pour lutter contre l'immobilité

Bien conscientes de l'enjeu de ce combat contre la sédentarité, certaines sociétés développent désormais des "standing desk". Ces bureaux surélevés ont même parfois la particularité d'être accompagnés par un tapis de course. Reste que faire son jogging tout en travaillant revient pour l'instant cher (compter entre 260 et 4 000 dollars). D'ailleurs, cette tendance américaine n'a pour le moment pas traversé l'Atlantique.

Toutefois, d'autres systèmes moins onéreux existent déjà en France. C'est le cas du podomètrel'application Argus, gratuite, est à ce titre particulièrement efficace –, qui calcule le nombre de pas réalisé chaque jour et vous motive à vous lever. Plus évolués, d'autres capteurs spéciaux chargés de vous déloger de votre siège émergent. En dehors des fameux bracelets Nike+ Fuelband SE, Polar Loop traque lui aussi efficacement votre inactivité. Celui-ci est ainsi à même de calculer le temps passé assis et d'envoyer des messages d'encouragement à l'utilisateur. À vos podomètres.

Sources : ncbi, readwrite, 20minutes, Pratique.fr