3 astuces pour protéger ses papiers sensibles

Article mis à jour le 

D'après une étude Ifop, pas moins de 8 % des plus de 15 ans ont fait l'objet d'une usurpation d'identité ces dix dernières années. Or, dans la plupart des cas, ce phénomène s'explique du fait que la moitié des Français conservent leurs documents personnels sans aucune protection. Voici trois conseils qui pourraient vous être utiles à l'avenir.

Nous sommes 8 % à avoir été victimes d'usurpation d'identité, ces dix dernières années. Cela peut sembler limité, mais selon une étude Ifop pour Fellowes, un Français sur deux stockerait ses documents sensibles sans protection particulière, allant parfois jusqu'à les oublier dans sa boite aux lettres ou encore à la photocopieuse du bureau. Le risque est donc bien présent. Pour le criminologue Christian Naudin, spécialisé dans les menaces criminelles contemporaines, un certain nombre de précautions doivent être prises.

Bien sécuriser sa boite aux lettres

C'est la première mesure à appliquer. Pourquoi ? Parce qu'il faut savoir que les réseaux criminels sont nombreux à payer des enfants quelques euros pour qu'ils attrapent les relevés de banque ou encore les factures. Pour ce faire, ces derniers n'ont qu'à attendre que vous quittiez votre domicile et guetter l'arrivée du facteur. À noter qu'une boite aux lettres qui ferme mal peut aussi leur servir à recevoir du courrier, notamment pour une société. Résultat : veillez bien à la bonne fermeture de votre boîte.

Marquer les copies des documents fournis

Souvent, vous êtes tenu de fournir des documents confidentiels : il peut s'agir d'une copie de vos papiers pour un départ en vacances ou encore pour obtenir un prêt de son concessionnaire. Or, sans pour autant tomber dans la paranoïa, il n'est pas impossible que ces documents tombent entre de mauvaises mains. Alors pour éviter une usurpation d'identité, la solution est de marquer chaque document que l'on donne. Par exemple, vous pouvez mettre un point sous les "e" ou bien griser un chiffre sur la copie de votre carte d'identité. De cette façon, vous pourrez, en cas de problème, identifier plus facilement la fuite.

Remettre la main sur les copies et les détruire

Reste que la plus efficace des protections consiste à récupérer les documents que l'on fournit, et ce tout particulièrement les diplômes ou les papiers d'identité. De même, il est préférable de détruire les copies de documents que l'on conserve au bureau.

À noter que l'étude Ifop a été menée du 3 au 4 septembre 2013 auprès d'un panel de 1 053 personnes résidants en France et âgées de 15 ans et plus.

Sources : Ifop, 20minutes