3 idées reçues sur l’eau du robinet

Article mis à jour le 

Une étude menée conjointement par le Centre d’information sur l’eau et TNS-Sofres montre que les idées fausses sur l’eau du robinet ont tendance à persister.

Les Français ont confiance en l’eau du robinet : c’est la conclusion de l’enquête annuelle du Centre d’information sur l’eau (CIeau), menée de concert avec le cabinet TNS-Sofres. Toutefois, les résultats de l’étude révèlent que, si 80% des Français plébiscitent l’eau du robinet en dépit de sa tendance à être polluée pour 1,5 millions d'entre eux, ils ont également tendance à avoir plusieurs idées reçues à son sujet. Voici les trois principales idées fausses sur l’eau du robinet.

Non, l’eau ne coûte pas plus cher que le téléphone

D’après un Français sur deux, la facture d’eau serait plus élevée que la facture de téléphonie. Or, le CIeau souligne que la facture annuelle moyenne d’un client d’opérateur mobile est de 286€, soit 100€ de plus que la facture annuelle moyenne en eau, évaluée à 185€.

Non, l’eau de pluie ne sert pas à faire la vaisselle

Dans l’étude du CIeau, il est indiqué que 47% et 60% des interrogés pensent qu’utiliser de l’eau de pluie pour laver respectivement la vaisselle et le linge ne présente aucun risque. Toutefois, l’organisme rappelle que l’eau de pluie, qui peut être polluée, n’est pas potable, et n’est autorisée à l’intérieur de la maison que pour les toilettes. Si vous récoltez l’eau de pluie, réservez-la donc à l’arrosage du jardin et à l’entretien de votre voiture.

Non, l’eau potable n’existe pas (souvent) à l’état naturel

Pour 70% des Français, l’eau potable existerait à l’état naturel. Pourtant, l’étude rappelle que l’eau des nappes souterraines, des fleuves et des rivières doit être transformée dans des centres de traitement pour être conformes aux normes définies. Ce n’est qu’à ce moment que l’eau se retrouve considérée comme propre à la consommation.

Sources : L’Express, CIeau