3 idées reçues sur le lait

Article mis à jour le 

Traditionnellement, on attribue à la consommation de lait et de produits laitiers de nombreux bénéfices pour la santé de l’homme. Toutefois, certains ont tendance à accuser ces produits d’être potentiellement néfastes pour la santé. Voici trois idées reçues sur le lait afin de vous y retrouver.

Les études concernant le lait et ses effets potentiels sur l’organisme sont monnaie courante. Certaines lui prêtent des vertus bénéfiques, notamment lorsqu’il s’agit du lait maternel, tandis que d’autres se penchent sur ses aspects néfastes pour le corps humain. Pour vous aider à vous y retrouver, voici trois idées reçues passées au crible.

Le lait provoquerait des éruptions cutanées

En 2010, une étude du Journal of the American Academy of Dermatology avait établi un faible lien entre la consommation de produits laitiers et l’acné. Aujourd’hui, cette même académie suggère aux personnes concernées par l’acné de consulter un dermatologue pour mettre en place une limitation des produits laitiers pour voir si le problème s’arrange. Il est donc possible que la consommation de lait accentue les éruptions cutanées.

Le lait ne protègerait en fin de compte pas les os

Si certaines études suggèrent que trop de calcium peut augmenter le risque de fracture des hanches, cela n’est possible que lorsqu’il n’y a pas d’apport de vitamine D. Cette dernière joue un rôle crucial pour le maintien de la santé osseuse, et ce de façon probablement plus notable que le calcium. Le lait étant enrichi en vitamine D, il n’y a pas de souci à vous faire si vous buvez du lait en quantité. Les experts estiment toutefois qu’un verre par jour est suffisant, si vous consommez environ 300 milligrammes de calcium par jour.

Le lait ferait grossir

Des chercheurs de l’Université de Virginie ont remarqué que les enfants buvant du lait écrémé ou à 1% de matières grasses avaient tendance à prendre plus de poids que ceux buvant du lait entier ou à 2% de matières grasses. Pour les chercheurs, ces différences viennent du fait que les matières grasses présentes dans le lait contribuent à un sentiment de satiété, qui est plus prononcé si les matières grasses sont plus présentes.

Sources : Huffington Post, Université de Virginie, Pratique.fr, Le Point