4 astuces pour maigrir sans régime

Article mis à jour le 

Vous n'êtes pas sans le savoir : les régimes amaigrissants ne font pas vraiment maigrir, ou en tout cas pas très longtemps. C'est que le fait de multiplier les privations entraîne souvent l'effet inverse, passé quelques mois. Mais savez-vous qu'il est tout à fait possible de maigrir sans régime, et ce en écoutant simplement ses sensations ?

Plus d'un mois après le retour au bureau, et tandis que les températures chutent et que le ciel s'assombrit, vous ne vous sentez résolument plus d'attaque pour une séance de sport. Non, cette atmosphère maussade vous invite même plutôt à commettre quelques petits écarts alimentaires ici et là. Résultat : après avoir passé l'été et vos vacances à sculpter votre corps, voilà que tous vos efforts se voient réduits à néant. À tel point que vous n'avez désormais plus qu'une seule idée en tête : suivre un régime et vous priver de tout. Pourtant, d'après de nombreux nutritionnistes, cette technique est trompeuse et ne fait pas maigrir sur le long terme. Mais alors, que faire ? Écouter son corps pour réguler son poids, répondent certains spécialistes.

La chose est entendue : les régimes amaigrissants, à quelques exceptions près, peuvent aggraver les problèmes de poids, et ce d'autant plus lorsqu'on en abuse. Pour lutter contre ce phénomène, certains nutritionnistes invitent donc à abandonner ce genre de méthode pour privilégier des solutions à la fois plus efficaces et surtout plus séduisantes. Il ne sera pas ici question de recette miracle mais de méthodes scientifiques se basant sur des recherches récentes en neurophysiologie et en psychologie du comportement alimentaire. L'objectif : prêter toute son attention et sa conscience à ce que l'on mange, en restant ainsi bien à l'écoute de ses sensations alimentaires. Une méthode, qui selon le nutritionniste Jean-Philippe Zermati, permet d'obtenir un amaigrissement durable et naturel.

Évaluer la quantité nécessaire à ses besoins

Non, cette solution simple comme bonjour n'est pas une blague. Car les sensations de faim et de satiété offrent la possibilité à tout mangeur d'ingérer le nombre de calories exact dont il a besoin pour retrouver son poids d'équilibre, et qui plus est pour le conserver quel que soit l'aliment consommé. Ainsi, que vous mangiez de la salade ou du fromage, votre corps vous transmettra systématiquement des informations vous permettant d'évaluer la quantité nécessaire à vos besoins.

Et si toutefois vous consommez plus de calories qu'il n'en faut à un repas, votre corps vous l'indiquera ensuite au repas suivant en limitant vos sensations de faim. Vous avez trop mangé au déjeuner ? Il y a donc de fortes chances pour que vous n'ayez pas très faim le soir. Mais pour autant, cette méthode n'est pas aussi facile à tenir et à appliquer, chez certaines personnes. Car même si le corps envoie bien le signal adéquat, un certain nombre d'entre nous ne parviennent pas à l'interpréter correctement, voire même pas du tout. Ainsi, certains pourront ne pas reconnaître la sensation de faim, ou inversement la ressentir en permanence sans pour autant qu'un signal soit émis.

Apprendre à détecter la vraie sensation de faim

Il existe des exercices de rééducation sensoriels pour retrouver la sensation de faim. L'un d'entre eux consiste à retarder la prise de certains repas, comme le petit déjeuner par exemple, jusqu'à ce que les premiers signes de faim apparaissent. Une fois l'appétit retrouvé, certains nutritionnistes conseillent de continuer à patienter sans manger juste assez pour découvrir comment la faim change au fil du temps. Attention toutefois : l'idée n'est non pas d'apprendre à braver la faim mais de mieux identifier les différents degrés de faim. Une bonne façon de ne pas prendre un simple coup de barre pour une vraie envie de manger.

Ne pas confondre émotions et sentiment de faim

Nous sommes nombreux à confondre la sensation de faim avec  une envie basée sur l'émotion, la douleur, la fatigue ou encore la soif. Problème encore plus répandu : ne plus parvenir à distinguer l'instant où l'on arrive à satiété. Heureusement, des expériences permettent de se réapproprier les sensations qui ont une incidence sur le poids : le fait de prendre conscience de son corps, d'écouter ses sensations, de faire plus attention à soi, que l'on soit au travail, en train de surfer sur un écran ou partout ailleurs, est la clé de la réussite.

D'une manière générale, remarquez qu'il est important de ne pas ne pas négliger les repas, et ce tout particulièrement le petit déjeuner et le déjeuner, qui ont tendance avec le travail à se réduire considérablement.

Régler son comportement alimentaire

Vous en avez certainement fait l'expérience : les conseils et astuces concernant la nutrition et les régimes sont trop nombreux et ne font en définitive que vous submerger et vous tenir éloigné de vos sensations. Tant et si bien que cela entraîne même parfois davantage d'anxiété et donc paradoxalement des troubles alimentaires. Il n'y a rien d'étonnant, car trop de conseils ne vous permettent pas de ressentir vos besoins.

De même, il ne faut pas oublier de faire la part des choses entre nos émotions et notre faim véritable. En effet, les émotions sont un barrage au respect de nos besoins de faim et de notre satiété. Or, pour résoudre ce problème délicat et ainsi réussir à maigrir naturellement, il est crucial d'en passer par l'écoute des sensations et le respect des besoins de son corps.

Sources : santeforme, INPES, jeanphilippezermati