4 voitures autonomes qui roulent (vraiment) sans chauffeur

Article mis à jour le 

À première vue, les constructeurs automobiles pourraient sembler les mieux placés parmi les nombreux modèles de voitures autonomes en cours de développement. Cependant, ce serait encore aujourd’hui deux prototypes mis au point par Apple qui seraient les plus perfectionnés.

Si Google ne s’est jamais spécialisé dans la construction de voitures, son expérience en matière de développement de technologies adaptées aux véhicules autonomes pourrait faire la différence.

La Google Car

En 2010, la firme de Mountain View comptait déjà plusieurs véhicules autonomes roulants. Depuis, ces derniers ont parcouru pas moins d’un million de kilomètres. Résultat : Google dispose donc encore d’une avance non négligeable sur ses concurrents à ce niveau.

La Rinspeed

S’appuyant sur un modèle électrique Tesla, la Rinspeed Xchange a privilégié le confort des passagers. Alors que la voiture prend en charge la conduite, ceux-ci n’ont qu’à s’installer tranquillement, dos à la route, dans un siège large allongé. L’occasion d’en profiter pour visionner par exemple un film sur l’écran plat géant situé à l’arrière.

Du côté d’Audi

La marque allemande figure parmi les premiers constructeurs automobiles à s’être penchés sur les voitures autonomes. À l’instar de nombreux constructeurs, Audi a obtenu un accord pour tester ses modèles au Nevada – laboratoire à ciel ouvert pour les voitures autonomes. À noter que la firme dispose notamment d’une Audi TT autonome mis au point avec l’aide de l’Université de Stanford. Objectif : cumuler les kilomètres en vue d’obtenir un maximum d’expérience.

Du côté de Nissan

Comme ses concurrents précédemment cités, Nissan possède également un modèle de voiture autonome à l’essai depuis un moment. Celui-ci s’appuie sur un modèle électrique Leaf, et compte être le premier à commercialiser un véhicule autonome, d’ici l’horizon 2020.

Sources : radins, usine-digitale