400 000 emplois non pourvus en 2014, faute de candidats

Article mis à jour le 

400 000 emplois n'auraient pas été pourvus en 2014, à défaut de candidats - iStockPhoto
400 000 emplois n'auraient pas été pourvus en 2014, à défaut de candidats - iStockPhoto

Le BIT, ou Bureau international du travail, comptait 2,9 millions de chômeurs début 2015. Or, selon une étude du Medef, 400 000 offres ont été retirées en raison du manque de candidats intéressés ou compétents. Quels sont les secteurs mal aimés ? Que disent les statistiques de Pôle emploi ?

Les secteurs peu attractifs

Après quelques mois, 400 000 offres d’emploi ont dû être retirées. D’après Antoine Foucher, le directeur général adjoint du Medef en charge des affaires sociales, soit il n’y avait pas assez de manifestations d’intérêt, soit les candidats ne répondaient pas aux critères requis. Les métiers les moins pourvus touchent surtout les secteurs des services aux particuliers et aux collectivités. C’est aussi le cas du commerce, du tourisme, du transport, de l’alimentation, de l’hôtellerie et de la restauration.

Dans son étude sur l'attractivité des métiers, l’Agefa PME souligne que la difficulté à recruter des jeunes s’avère structurelle. Les principaux problèmes sont liés aux conditions de travail, aux contrats ainsi qu’aux rémunérations.

L’étude menée par Pôle emploi

Une étude réalisée par Pôle emploi en 2013 évoque des statistiques très variables. D’après les résultats, 69% des entreprises ont réussi à recruter, 16% continuent de chercher des candidats et 15% ont complètement abandonné le recrutement. Parmi ces dernières, 40% ont dû prendre cette décision faute de candidats, 6% à défaut de candidats compétents et les autres, par manque de budget.


Source : Les Echos