5 aliments incontournables à mitonner en avril

Article mis à jour le 

Plus personne n'y croyait, et pourtant : le printemps semble bel et bien là. Résultat : exit le manteau, place au jardin en fleurs, au Festival de Cannes… mais également à quelques aliments bons pour la santé.

Ça y est, le printemps est cette fois-ci sorti de son hibernation pour de bon et le moment est venu pour de nombreux fruits et légumes d'arriver à maturité. Autrement dit, il est temps, comme le rappelle le HuffPost américain d'accueillir des variétés riches en phytonutriments et antioxydants (entre autres vitamines C et E), d'une aide précieuse pour régénérer nos cellules, éviter les maladies cardiovasculaires mais aussi lutter contre le cancer.

Pour autant, rien ne sert de courir : certains aliments de printemps incontournables ne doivent pas être dégustés dans leurs premiers stades de maturation. Aussi, un certain nombre de fruits et légumes se révèleront plus goûteux lorsque la température aura gagné quelques degrés.

Parmi les valeurs sûres :

- la roquette, qui, avec son goût poivré et amer, offre une saveur étonnante et se marie admirablement avec d'autres verdures. À noter que 100 g de feuilles de roquette renferment à elles seules une dose quotidienne de vitamines A et C, sans oublier 16 % de la dose recommandée en calcium par jour ;

- les asperges, qui en plus d'être pauvres en calories, offrent une importante source de vitamines A, E et C, de fer, de potassium et de protéines. Selon le blog Eating Well, les asperges permettraient par ailleurs de combattre le cancer, et ce grâce à un composé baptisé glutathione, que l'on retrouve entre autres dans les choux frisés et les choux de Bruxelles. Enfin, l'asperge est très riche en fibre. Côté préparation, si la fameuse méthode vapeur reste un classique, la cuisson au four avec un filet d'huile d'olive est un délice qui ne prend que 7 minutes. En quiche, nature avec une mayonnaise ou encore en salade, il existe mille et une façons de les préparer ;

- les échalotes, qui après avoir commencé à arriver à maturité en mars, sont désormais prêtes à déguster. Non content de lutter efficacement contre les maladies du cœur et même certains cancers, l'échalote est aussi à l'image de la pomme un bon rempart contre les maladies respiratoires. On l'oublie souvent mais les échalotes sont côté cuisine un accompagnement de choix au poulet ou encore au steak. Mais ce n'est pas tout : ces dernières peuvent tout à fait se marier avec une soupe, des pommes sautées et de la sauce tomate. Évidemment, l'échalote en salade, avec des morceaux de tomates, du concombre, du basilic, de l'huile d'olive et du vinaigre balsamique, est une réussite ;

- la rhubarbe, à la fois riche en fibres et pauvre en calories. Avec sa teneur en flavonols, ces oxydants que l'on retrouve entre autres dans le thé vert, le chocolat noir ou encore le vin rouge, la rhubarbe permet d'éviter les accidents vasculaires cérébraux et les maladies neurodégénératives. C'est aussi une très bonne source de vitamines C et K, de calcium et de potassium. À noter que les graines de rhubarbe, sans oublier les racines, sont efficaces contre les problèmes digestifs. Côté préparation, sachez qu'il est préférable de marier la rhubarbe – compte tenu de sa relative amertume – à des aliments sucrés. Enfin, le sorbet de rhubarbe accompagné de nectar d'agave et de coulis de fraises devrait faire des ravages chez les gourmands ;

- les épinards, Popeye l'avait bien compris, contiennent énormément de vitamines A et C, sans oublier une bonne dose de fer. Ces derniers renferment également des folates (ou vitamines M), recommandées pour les femmes enceintes. Pour ce qui est de la cuisson, c'est une histoire de goût. Mais si les épinards bouillis ont d'ores et déjà fait leurs preuves, restent qu'ils sont aussi très bons en salade. Ajoutez une goutte de jus de citron de façon à ce que votre organisme accepte plus facilement le fer, sans oublier un peu d'huile d'olive. L'ensemble s'accommode à la perfection avec des pâtes ou des œufs brouillés.

Sources : HuffPost, Eating Well, Journal des femmes