5 aliments incontournables à mitonner en juillet

Article mis à jour le 

Hors de question de négliger son alimentation, et ce même en vacances. Mieux vaut, au contraire, en profiter pour flâner et se laisser tenter par les fruits et légumes de saison sur les marchés. Qui plus est, le mois de juillet est un mois très généreux en termes de douceur et fraîcheur. Pour être sûr de bien régaler vos papilles gustatives cet été, voici une sélection de cinq aliments incontournables à déguster en juillet.

Si les fraises, abricots, tomates, melons et cerises peuvent encore être cueillis et dégustés cet été, le mois de juillet nous réserve des surprises aussi fraîches que sucrées à mettre dans nos assiettes, telles que :

- la pêche, le fruit de l’été qu'il ne faut pas négliger. L’expression même : "avoir la pêche" n’existe pas pour rien. Riche en eau, cette dernière possède des bienfaits hydratants et désaltérants. Ce fruit est surtout connu pour sa forte teneur en vitamines tout en restant faible en calories. Ainsi, manger une pêche fournirait 12 % de l’apport quotidien conseillé en vitamine C, permettant ainsi une meilleure circulation du système sanguin - plutôt utile en période de forte chaleur comme l’été. La pêche est également un excellent défenseur anti-cancer grâce à sa richesse en provitamines A. Il est préférable de conserver sa pelure, si l’on veut bénéficier de ses pouvoirs antioxydants. Ces derniers, sont en effet très efficaces pour diminuer les risques de maladies cardiovasculaires en limitant au mieux le cholestérol ;

- la pastèque, qui est évidemment un fruit à savourer sans modération. Son second nom "melon d’eau" définit bien son pouvoir hydratant : elle est en effet composée de 92 % d’eau. Alors que sa chair est riche en lycopène, un antioxydant qui prévient le cancer - tout particulièrement celui de la prostate -,  ses pépins, eux, sont riches en vitamines C. Cette plante, faible en calories, regorge pourtant de citrulline : un acide aminé qui possède des bienfaits sur le système immunitaire et cardiovasculaire. Il est cependant bon d’ajouter que cet acide est contenu en quantité plus importante dans les pastèques à chair oranges et jaunes ;

- le maïs est une céréale idéale pour ses salades d’été. Riche en eau, un épi de maïs équivaut à 74 grammes d’eau. Cependant, le maïs regorge également d’antioxydants (l’acide férulique, la lutéine et la zéaxantine) prévenant les risques de maladies cardiovasculaires, de cancers, mais aussi du vieillissement. Cette céréale est idéale pour faire le plein de sels minéraux, indispensables pour le maintien de la santé des os avec sa teneurriche en magnésium, fer, potassium et phosphore. Enfin, en plus d’être très peu calorique, le maïs est gorgé de vitamines B1, B2, B3, B5, B9 ainsi que de vitamine C ;

- le cassis, qui est un fruit que l’on peut cueillir dès le mois de juillet. Riche en antioxydants, en fibre et en vitamine C, cette baie est efficace pour améliorer la circulation sanguine. Si l’on en croit les experts, tout est bon dans ce fruit que l’on peut boire ou bien utiliser pour garnir ses desserts. En effet, si ses baies sont efficaces pour lutter contre la diarrhée, les maux de gorges et les infections respiratoires, ses feuilles sont quant à elles efficaces pour soulager les rhumatismes ou l’arthrite. Enfin, ses pépins regorgeraient d’acide gras de la famille des oméga-6 et oméga-3, utiles pour préserver le système immunitaire et contrer l’hypertension artérielle ;

- le concombre, ce fameux légume à cuisiner cru sans modération, en salades par exemple pour se rafraîchir les soirs de grandes chaleurs. Composé de 95 % d’eau, il s’avère avantageux pour ceux qui surveilleraient leur ligne : en plus d’être rafraichissant, la valeur calorique du concombre serait faible. S’il possède une faible source d’antioxydants comparé à d’autres légumes, le concombre n’en est pas moins riche en cuivre. Ainsi, il contribue à la réparation des tissus de l’organisme. Par ailleurs, et toujours cru, il permet une meilleure circulation sanguine et une meilleure  formation des os grâce à sa richesse en vitamines K.

Sources : Huffington Post ; passeportsanté et graines-et-plantes