5 gestes simples pour réduire sa facture d’énergie

Article mis à jour le 

Avec le pouvoir d’achat en baisse cette année, les foyers français sont à l’affût de la moindre façon d’économiser. Et si pour rendre sa facture moins salée il fallait déjà commencer par modifier son train de vie ? Le défi mené par "Famille à Energie positive" incite des familles de France à réduire de 8 % leur consommation d’énergie. En moyenne, le budget en dépenses d’énergie d’un ménage serait de 2 300 euros selon l’Insee. Or, ce défi a permis une économie d’argent de 500 euros, prouvant ainsi que le moindre geste quotidien banal pouvait faire épargner quelques précieux centimes.

Alors que le prix du gaz a connu une hausse de 80 % depuis 2005, l’électricité devrait augmenter de 30 % d’ici 2017. En conséquence, de plus en plus de Français sont soucieux de diminuer leur consommation quitte à modifier leur quotidien. Ce défi appelé "Familles à Energie positive" a pour objectif la réduction de la consommation d’énergie des foyers d’au moins 8  %. Pour ce faire, il n’y a pas de recettes miracles, sinon des gestes efficaces à mettre en œuvre auxquels les ménages ne pensent pas forcément au quotidien.  

Des gestes motivés par l’aspect financier                                                          

De décembre jusqu’à avril, ce sont en tout 5071 familles qui ont participé à ce défi. Chaque foyer a été conseillé sur les gestes à adopter par des "capitaines". Après des semaines passées à modifier ses habitudes quotidiennes, les résultats sont sans appel : les 8 % d’économies d’énergie ont bien été atteints voire dépassés, certains foyers réalisant près de 16,9 % d’économie. Ce n’est donc pas uniquement sur nos porte-monnaie que ce défi a été bénéfique, puisqu'en termes d’environnement, il a également permis une économie de 14 % d’émission de CO₂ en moins.

Ce qui est surprenant, c’est que beaucoup avaient déjà des notions de ces pratiques. Résultat : il a fallu simplement les pousser à le faire, constate Cécile Vénuat, responsable de la formation des capitaines. En effet, selon elle, l’économie d’argent semble être un argument qui "avait plus d’impact que le laïus sur les bienfaits pour l’économie".

Un chauffage adéquat et pas trop élevé

Dans un article consacré à cette expérience, Le Parisien conseille d'adopter certains gestes pour réduire sa facture d’énergie. Les recommandations sont parfois bien connues et concernent des gestes de la vie quotidienne, mais l’économie d’énergie dépend également de la qualité du matériel utilisé.

Même si la météo est parfois capricieuse et nous oblige parfois à monter le chauffage en plein mois de mai, la température d’une pièce à vivre est de 19°C et de 16°C dans les chambres. Sachez également qu’un degré de moins permet  de consommer 7 % de moins, de quoi y réfléchir à deux fois avant d’augmenter son chauffage. Une eau trop chaude n’est pas non plus conseillée, il est plutôt recommandé de diminuer la température de votre eau chaude sanitaire. En général, elle ne doit pas dépasser 55°C à 60°C. Au-delà, cela risque de développer des bactéries pathogènes mais aussi d’entarter votre chauffe-eau.

Et pour que les gestes soient efficaces il faut aussi les allier à un équipement aux normes et en bon état. Pour cette raison, l’entretien de la chaudière doit donc s’effectuer tout les ans. Une chaudière conforme permet de consommer entre 8 % à 12 % d’énergie en moins. Quant aux radiateurs, équipez-les d’un robinet thermostatique qui maintient la température ambiante en tenant compte du type de pièce et de son exposition.

12 litres d’eau débités à la minute pour un robinet

Un robinet qui goutte fait perdre près de 100 litres d’eau perdus par jour, comptez 1 000 litres pour une simple chasse d’eau. De quoi partir à la chasse aux fuites. Sachez aussi que dès que vous ouvrez un robinet ce sont 12 litres d’eau qui sont débités par minute. Afin d’éviter un gâchis, installez un dispositif permettant de réduire le débit (réducteur, aérateurs…). Enfin, n’hésitez pas non plus à utiliser une chasse d’eau à double débit permettant une économie annuelle de 30 m₃ pour un foyer de 4 personnes.

En ce qui concerne l’électricité, de nombreux gestes rythmant notre quotidien méritent d’être surveillés.. Dans la cuisine, dégivrer régulièrement votre réfrigérateur afin que la couche de givre n’atteigne pas 3 mm, ce qui permettra d’économiser 30 % d’électricité. Lorsque vous préparez un plat, chaque geste peut vous aider à économiser utilement de l’énergie, d’abord en plaçant convenablement sa casserole sur le brûleur adéquat mais aussi en recouvrant vos casseroles ce qui écourte le temps de cuisson, donc de chauffage.

Optimiser la lumière naturelle

Enfin, dans toutes les pièces, veillez à éteindre la lumière dès que possible et à nettoyer les ampoules. En termes d’éclairage et d’ampoules, préférez celles à basse consommation qui durent huit fois plus longtemps que les ampoules à incandescences – retirées du marché depuis le 31 décembre 2012 – et permettent jusqu'à 80 % d’économie d'énergie.

Soyez malins et aménagez l’espace de votre maison selon la lumière du jour, cela limitera l’utilisation de la lumière artificielle, sans compter que les rayons du soleil sont une vraie source d’énergie pour notre corps mais aussi pour notre moral.

Votre smartphone est en recharge ? Faites attention lorsque c’est terminé, le rechargement d’une batterie pleine consomme de l’énergie inutilement. De plus, lors de l’achat d’un prochain appareil électroménager, choisissez-le de préférence en vous appuyant sur son étiquette-énergie qui permet de mesurer sa performance environnementale et technique. Le Parisien conseille également de faire attention à la consommation d’électricité des veilles, qui risque d’augmenter dans les années à venir. Mieux vaut donc prendre l’habitude dès à présent de débrancher tout vos appareils si vous ne les utilisez plus.

Sources : LeParisien ; ConsoGlobe.com