6 raisons de débuter sa carrière dans une grande entreprise

Article mis à jour le 

Débuter sa carrière dans une grande entreprise
Débuter sa carrière dans une grande entreprise

Mieux vaut-il commencer sa carrière dans une petite ou une grande entreprise ? Cette question, que se posent notamment les étudiants et les jeunes actifs, vaut la peine d'être posée.  Pourquoi ? Parce l'une ou l'autre des alternatives induit un certain type de formation, les grandes structures ayant souvent tendance à opter pour les candidats issus des grandes écoles…

Petite ou grande entreprise ? Quoi qu'il en soit, les deux options disposent chacune d'arguments et chaque employé met en œuvre une logique particulière. Ainsi, si certains préfèrent éviter d'être noyé dans de gigantesques open spaces dès la sortie de leur formation, d'autres choisissent de s'y frotter sans problème.

Comme le souligne Lou Adler, un expert du réseau professionnel LinkedIn, un certain nombre de raisons devraient pourtant nous pousser à choisir une grande entreprise pour commencer notre carrière.

Intégrer les règles

Dans une structure importante, l'employé doit se plier aux demandes de ses supérieurs. Il n'y a pas de place pour la contestation ou la discussion. Or, dans ce type de structure, des dizaines voire des centaines d'autres jeunes actifs ont commencé comme ça et ont été formés dans des conditions similaires. Et si la société en question continue à se maintenir à un bon niveau, c'est que cette stratégie est payante. Pour ce faire, tout nouvel employé va de fait recevoir une formation drastique pour correspondre aux mieux aux standards exigés par l'entreprise. À l'inverse, une plus petite structure va laisser davantage de latitude à ses jeunes recrues, chose qui n'est pas toujours adaptée pour quelqu'un ayant besoin de repères pour organiser son travail. À noter d'ailleurs que contrairement aux petites entreprises, les grandes sont capables d'investir des sommes importantes pour les formations…

Des augmentations plus régulières

C'est une chose difficile à admettre mais bien réelle, selon Lou Adler : une promotion dans une grande entreprise serait en fait nettement plus gratifiante qu'une montée en grade dans une structure réduite. Outre une importante différence en termes de salaire, ce type de promotion offrirait davantage de responsabilité et de visibilité. Toujours d'après Adler, un patron est prêt à mettre le prix qu'il faut pour ne pas laisser partir un salarié performant. À noter en outre qu'une telle évolution, une fois indiquée sur un CV, est une façon de montrer que l'on a du caractère.

Un meilleur réseau

Qui dit bonnes fondations pour une carrière dit nécessairement bon tissu de contacts professionnels pour les bâtir. Or, le fait de travailler pour un grand nom est une opportunité pour croiser au quotidien des cadres supérieurs ou des dirigeants susceptibles d'offrir des opportunités. Encore une fois, une petite entreprise ne permet pas souvent de rencontrer autant de monde.

Passer d'un grand groupe à un plus petit est un jeu d'enfant, mais pas l'inverse…

Il est courant que les entreprises modestes soient en quête de talents reconnus pour les aider à s'épanouir. À ce titre, les personnes dotées d'une bonne expérience dans le secteur sont les plus convoitées. Or, le fait de débuter dans une grosse structure permet d'avoir le choix. Alors qu'il sera difficile de se faire repérer dans une entreprise dont le nom est inconnu.

Une expérience jugée plus fiable

Quitte à frustrer les employés des petites structures, il est en général pour eux difficile de faire le poids face aux salariés disposant de la même expérience mais travaillant dans une grande entreprise. Pourquoi ? Parce que les employeurs considèrent que le fait d'avoir fait partie d'une équipe dès le début de carrière a permis au salarié d'accomplir des projets importants. En outre, cette expérience aura été l'occasion pour l'employé d'observer comment procèdent les grands managers, et donc d'acquérir l'expérience suffisante pour s'en inspirer. Bref, le fait de ne pas connaître les différents modèles professionnels peut s'avérer une faiblesse.

Davantage de chances de contribuer à des projets importants

Il suffit parfois seulement d'une ou deux années d'expérience pour prendre part à de grands projets internationaux ou encore travailler avec des cadres supérieurs très expérimentés. Une aubaine qui n'a pas de prix particulièrement rare dans les petites entreprises…

Reste quoi qu'il en soit, n'en déplaise à Lou Adler, qu'il est tout à fait possible, et ce même dans les petites entreprises, d'avoir des responsabilités et d'apprendre les fondamentaux du fonctionnement en entreprise. Tout est une question d'investissement personnel, aussi bien du côté de l'employé que de sa hiérarchie.

Sources : Business Insider, LinkedIn, HuffPost