Achat sur internet : 7 astuces pour contourner l'IP Tracking

Article mis à jour le 

Pratique longtemps ignorée, l'IP Tracking commence à se faire connaître auprès du grand public. Son principe : permettre aux vendeurs de billets de train et d'avion en ligne, ainsi qu'à certains e-commerçants, d'augmenter leurs prix en fonction des requêtes des internautes. Pour contourner cette technique déloyale, voici 7 astuces.

C'est chaque fois la même chose lorsqu'il s'agit d'acheter un billet de train ou d'avion sur internet : plus on attend et plus le prix augmente. Mais contrairement à ce que l'on aurait pu imaginer, ce phénomène n'est pas seulement dû au taux de remplissage, qui suppose un tarif plus élevé pour les dernières places. Ainsi, le simple fait de se connecter à plusieurs reprises sur le même site marchand provoque mécaniquement une augmentation arbitraire du prix du billet pour vous inciter à acheter, alors que le nombre de places n'a quant à lui pas changé. Alors que la Cnil s'apprête à traquer les sites d'e-commerce s'adonnant à l'IP Tracking, nous avons déniché 7 parades pour vous permettre de l'éviter.

La méthode la plus simple : éteindre et rallumer sa box

Vous y avez certainement déjà pensé : le fait d'éteindre et de rallumer votre box est efficace. Grâce à ce redémarrage, votre adresse IP – à condition que cette dernière soit dit "dynamique" – va changer. Un phénomène rendu possible pour la simple et bonne raison que le fournisseur d'accès attribue une adresse IP différente à chaque connexion.

Problème : certains abonnés en zone dégroupée bénéficient par défaut d'une adresse IP fixe. Or, les conditions d'attribution d'une adresse IP fixe ou dynamique varie d'un opérateur à l'autre. N'hésitez pas à débrancher votre box et à vérifier si votre adresse IP a changé, pour vous en assurer. À noter qu'un ordinateur connecté à la même box possèdera la même adresse IP.

Comment connaître son adresse IP

Un smartphone pour contrer l'IP Tracking

Vous êtes l'heureux propriétaire d'un smartphone et bénéficiez de la 3G ? Bonne nouvelle : cette dernière va vous permettre de contourner l'IP Tracking. Pour ce faire, commencez par comparer les prix de l'objet de votre désir sur plusieurs sites et terminez l'achat en utilisant votre smartphone (à noter que cette méthode fonctionne également en faisant l'inverse).

Compte tenu du fait que votre adresse IP 3G est différente de celle fournie par votre fournisseur d'accès Wifi, vous bénéficiez en effet de deux adresses distinctes.

Le spot wifi est votre ami

Si vous êtes abonné chez SFR ou chez Free, c'est donc que vous êtes en mesure de vous connecter – grâce à un identifiant et un mot de passe – à un réseau sans fil (SFR Wifi Public pour l'un, FreeWifi pour l'autre) depuis n'importe quelle box du même opérateur. Résultat : vous avez donc accès à une nouvelle adresse IP.

Attention toutefois : la Fédération France Wireless a montré en février 2012 qu'il existait une faille au niveau du réseau SFR Wifi. Car dès lors que vous vous connectez, vous vous appropriez en réalité l'adresse IP d'un propriétaire de box du réseau SFR. Une chose qui peut être dommageable pour lui…

Un réseau privé virtuel pour une nouvelle identité

Pour déjouer l'IP Tracking, il existe également des solutions plus sûres : c'est le cas de l'utilisation d'un VPN (pour "virtual private network" ou réseau privé virtuel). Celui-ci offre la possibilité de se connecter à un serveur renfermant un tunnel sécurisé où les données sont elles-mêmes cryptées.

En outre, ce serveur privé permet également d'avoir une nouvelle adresse IP à chaque connexion publique. Reste que si les VPN sont légaux, leur usage pour contourner l'HADOPI ne l'est pas.

Des VPN gratuits

Des VPN payants (et pas trop chers)

Un proxy : l'outil idéal pour brouiller les pistes

Voilà une technique couramment utilisée pour cacher son adresse IP : l'usage d'un serveur "proxy" (autrement dit mandataire, en anglais), sorte d'intermédiaire entre l'ordinateur de l'utilisateur et le serveur hébergeant le site consulté. Résultat : une connexion indirecte qui rend anonyme l'adresse IP de votre ordinateur.

Comment utiliser un proxy


Tor, le paradis de l'anonymat

Tor, ou "The Onion Router" n'est autre que le repère des anonymes de l'internet, tels que les dissidents chinois, birmans ou encore iraniens. Une bonne solution pour continuer à s'exprimer tout en évitant la censure.

Le procédé de Tor est enfantin : dès lors qu'un internaute se connecte au réseau, son adresse IP est collectée dans un fichier commun, où elle est aussitôt mélangée et redistribuée au hasard. À l'heure actuelle, quelque 250 000 personnes dans le monde utiliseraient Tor.

N'oubliez pas d'éviter le stockage des cookies

Vous l'avez peut-être oublié, mais l'utilisation des cookies est un bon outil pour collecter des informations sur les habitudes de navigation des internautes. Pour se prémunir contre le stockage de cookies, mieux vaut donc régulièrement utiliser des fenêtres de navigation privée. Une méthode rendue possible par Firefox et Chrome.

Sources : Zdnet, Mozilla, Google