7 choses que vous sauriez faire si (seulement) vous étiez plus détendu

Article mis à jour le 

Un certain nombre d'entre nous se demandent souvent comment font les gens déstressés, toujours calmes, pour faire preuve d'une telle régularité au quotidien. Quels peuvent bien être, en effet, leurs secrets pour traverser autant de situations périlleuses sans jamais (ou presque) défaillir ? Il se trouve que ces personnes ne sont en réalité pas surhumaines : non, c'est simplement qu'elles ont pris des habitudes au jour le jour leur permettant de garder leur stress sous contrôle. Alors pourquoi ne pas en faire de même ?

D'après les spécialistes, il nous suffirait d'adapter nos habitudes à nos besoins pour nous sentir détendu et confiant au quotidien. Encore faut-il cependant trouver la bonne stratégie. Or, comme le souligne Michelle Carlstrom, la directrice du bureau de travail vie et engagement de l'université Johns Hopkins, il est crucial pour y parvenir d'expérimenter les valeurs qui comptent dans notre vie. Car si ces dernières ne sont pas mises en pratique, il serait particulièrement délicat de trouver le calme.

Ainsi, chacun d'entre nous doit réussir à identifier son propre anti-stress pour dépasser le chaos de son existence et rendre la vie vraiment plus supportable. Mais comment faire ? D'une manière générale, toujours selon Michelle Carlstrom, les personnes sereines ont consciemment ou non des méthodes pour combattre le stress, des stratégies pour lutter contre les mécanismes oppressants. En voici quelques-unes.

Trouver son équilibre en méditant

Vous le savez sans doute, la méditation et la pleine conscience présentent bien des avantages pour la santé, mais c'est surtout sur le stress que les effets sont les plus évidents. Ainsi, les personnes détendues parviennent à trouver leur centre, à savoir leur point d'équilibre et de bien-être, grâce au calme, grâce à la méditation, en se concentrant simplement sur leur respiration ou encore via la prière. Des habitudes qui permettent à l'individu de faire une pause, de se retrouver soi-même et de limiter les pensées parasites.

À noter que de nombreux actifs vantent les bénéfices de cette pratique, parmi lesquels Oprah Winfrey, Lena Dunham, Paul McCartney ou encore Russell Brand. Comme quoi, la méditation peut s'adapter à n'importe quel emploi du temps.

Savoir manifester sa reconnaissance

Non seulement le fait d'exprimer sa gratitude permet de bénéficier d'une bonne dose de bien-être, mais cette pratique a aussi un effet instantané sur les hormones du stress. Ainsi, une étude a mis en évidence que les gens capables de manifester leur appréciation ou toute autre émotion positive enregistrent une baisse de 23 % de cortisol – l'hormone du stress – par rapport à la moyenne des autres personnes. De même, selon une étude rendue publique par le Journal of Personality and Social Psychology, les personnes gardant en tête la raison pour laquelle elles sont reconnaissantes sont à la fois plus heureuses, en meilleure forme et en meilleure santé.

Comme le rappelle le scientifique Robert Emmons, les philosophes ont mis en avant des millénaires durant la gratitude en tant que vecteur capable d'améliorer sa propre existence et la vie des autres. Alors pourquoi ne pas la mettre en application ?

Dormir comme un bébé

Au lieu d'enchaîner les nuits blanches et de repousser son réveil tous les matins, les personnes relaxées s'accordent suffisamment de sommeil pour affronter les situations de stress. Ainsi, le fait de ne pas dormir sept à huit heures chaque nuit peut considérablement remettre en question le taux de stress et la santé physique, d'après une étude de l'Académie américaine de médecine du sommeil. Et pour cause : le manque de sommeil a exactement les mêmes effets négatifs sur le système immunitaire que le stress, notamment par la réduction du taux de globules blancs.

À noter que les bonnes siestes sont aussi très efficaces pour réduire le stress. En plus de réduire le taux de cortisol, ces dernières multiplient la productivité et la créativité. Mais attention, il est pour cela nécessaire qu'elles soient suffisamment courtes (30 minutes au maximum) et effectuées assez tôt dans la journée – façon de ne pas dérégler le cycle du sommeil une fois la nuit arrivée.

Savoir passer du temps avec ses amis

Quand les personnes calmes commencent à ressentir l'anxiété, elles se tournent vers la personne qui les détend le plus, comme leur meilleur ami par exemple. C'est que le fait de passer du temps avec ses amis permet de limiter le stress et les expériences mal vécues, d'après une étude tirée de Developmental Psychology. Pour Michelle Carlstrom, le mieux est de décompresser avec la personne dont l'on se sent le plus proche, qu'il s'agisse des amis, des collègues ou encore de la famille. Mais quoi qu'il en soit, il est aussi important d'avoir des relations sociales variées.

Savoir s'accorder un peu de stress lorsqu'il le faut

Non, les gens calmes ne gardent pas leur calme tout le temps. C'est simplement qu'ils savent comment gérer leur énergie de manière saine. Le fait de s'accorder un peu de stress si nécessaire est une bonne chose. Selon une étude réalisée par une équipe de chercheurs de l'université de Californie, une montée de stress peut se révéler d'une aide précieuse, en permettant au cerveau de produire de meilleures performances. Néanmoins, il est crucial que ce genre de situation soient courtes et rares, et ce tout particulièrement si vous avez du mal à retrouver votre calme.

D'une manière générale, selon Michelle Carlstrom, il faut réussir à savoir quand survient le stress pour prendre le contrôle. Ainsi, le mieux est de faire l'inventaire de ses agissements en situation de stress pour distinguer ce qui est sain de ce qui ne l'es pas.

Savoir profiter de ses vacances

Quelques jours ou semaines passés à l'ombre des palmiers sur une plage chaude, c'est exactement le genre de repos que s'accordent les personnes sereines. Contrairement aux idées reçues, le fait de prendre quelques jours de congés pour se ressourcer n'est pas un luxe mais un des principaux éléments d'un vrai mode de vie sans stress. D'ailleurs, les voyages ont de nombreuses vertus, nous aidant notamment à réduire notre tension sanguine, à améliorer notre système immunitaire et donc à vivre mieux et plus longtemps.

C'est aussi bien entendu une façon d'éviter le burn out au travail. Néanmoins, pour les personnes pour lesquelles l'idée d'abandonner un temps ses responsabilités et de ne rien faire rend encore plus anxieux, les spécialistes conseillent d'appliquer un plan de vacances en adéquation avec ses habitudes de travail. Mais attention, le tout est que le rythme soit moins élevé durant cette période, un peu comme un sportif qui prendrait du repos pour mieux reprendre la course par la suite.

Savoir débrancher

Être zen, c'est enfin savoir rester injoignable pendant un moment donné. Exit les alertes intempestives, les SMS et les mails, il est nécessaire de déconnecter les appareils électroniques pour réussir à se reconnecter avec le monde réel. Voilà en tout cas l'une des principales conditions pour survivre au stress à l'heure du tout numérique. À noter qu'une enquête réalisée par l'Université de Californie a démontré qu'un salarié prenant congé de ses courriels réduit fortement son stress et bénéficie d'une meilleure concentration sur le long terme. Bref, en vacances, gardez-vous de toucher un clavier et une souris, et surtout : rangez et éteignez votre smartphone.

Sources : SanteLog, NCBI, HuffPost, Today