7 raisons insoupçonnées qui expliquent l'insomnie

Article mis à jour le 

De temps en temps, chacun d'entre nous a du mal ou ne parvient pas à s'endormir. Si la raison de ce phénomène est dans la plupart des cas manifeste – il peut par exemple s'agir d'un café pris trop tard, d'une nuit agitée dans les environs ou encore d'allergies –, il arrive aussi néanmoins que cette insomnie vous semble inexpliquée voire inexplicable. Quoiqu'il en soit, la journée qui suit cet épisode est souvent difficile. Pourtant, des explications inattendues permettent parfois de comprendre la cause de l'insomnie chez certaines personnes, et parfois même d'y remédier.

Voici quelques raisons insoupçonnées pouvant parfois entraîner l'insomnie.

Vous avez fait la grasse matinée samedi et/ou dimanche

On a tous tendance à rester plus longtemps au lit qu'à l'accoutumée le week-end. Pourtant, les experts s'accordent à dire que ce changement d'habitude en cours de semaine n'est pas bénéfique, et pas seulement en termes de productivité. Ainsi, le fait de changer l'heure de son réveil peut avoir une incidence radicale sur les cycles circadiens, à tel point que les conséquences peuvent être semblables à un jetlag. Et une chose est sûre dans ce cas : vous aurez un mal fou à vous endormir le dimanche soir.

Hier soir, c'était la pleine lune

Comme le mettent en évidence des chercheurs suisses à travers une étude publiée par Current Biology, la pleine lune perturberait le sommeil. Cette dernière aurait ainsi pour effet de détériorer la qualité du sommeil. D'après les chercheurs, les humains auraient dans ce cas un sommeil plus léger et mettraient même 5 à 6 minutes de plus à s'endormir.

La température de votre chambre est trop froide ou trop chaude

Vous vous imaginez peut-être que dormir la fenêtre ouverte en pleine hiver ou emmitoufler dans une couette quelle que soit la saison est une bonne chose. D'ailleurs, votre méthode vous procure quoiqu'il en soit un confort inégalable. Pourtant, les études montrent que la température optimale pour un sommeil efficace se situe entre 15,5 et 19,5°C. Et à l'inverse, une température de moins de 12 degrés et de plus de 24 degrés auraient des conséquences particulièrement néfastes sur votre sommeil, allant même jusqu'à le rendre obsolète.

Vous avez froid aux pieds

Maintenant que vous avez réglé votre thermostat à la température idéale, vous avez maintenant les pieds gelés. Problème : ce phénomène, d'après une étude de 1999, peut lui aussi jouer un rôle décisif sur la rapidité avec laquelle vous vous endormez. Si vous avez froids aux pieds, n'oubliez donc pas d'enfiler une paire de chaussettes chaude et propre.

Votre chambre à coucher est trop calme

Saviez-vous que le silence complet pouvait dans certains cas se révéler problématique chez certaines personnes ? La raison est simple : partant du principe qu'un environnement est parfaitement paisible, la moindre variation sonore peut alors devenir dérangeante, voire horripilante. Si vous êtes dans cette situation, n'hésitez pas à vous renseigner au sujet des générateurs de bruits dits "blancs".

Vous avez la phobie de l'obscurité

L'orgueil nous empêche souvent de l'admettre, et pourtant : nous sommes nombreux à avoir peur du noir. Or, cette crainte est une des causes de l'insomnie, d'après une recherche présentée à la conférence SLEEP 2012. Ainsi, selon celle-ci, les personnes ayant un sommeil léger sont bien souvent plus anxieuses et plus aisément effrayées par les bruits alentours que les bons dormeurs, lorsqu'elles se trouvent dans le noir.

Vous avez mangé des aliments gras au diner

Si tout le monde sait que la caféine, le thé ou encore le chocolat, et ce d'autant plus en fin de journée, sont des ennemis du sommeil, on oublie souvent que les aliments gras, les mets épicés et les protéines peuvent avoir le même effet. Par exemple, si vous avez mangé un steak copieux au diner, votre organisme aura besoin d'une longue digestion, votre organisme n'étant fait pour travailler si dur pendant votre sommeil. Résultat : mieux vaut donc éviter de manger gras et tard le soir pour ne pas compter les moutons toute la nuit durant.

Enfin, sachez que le fait d'être complètement éreinté, peut aussi vous empêcher de dormir. Il faut bien comprendre qu'être épuisé ne suffit en effet pas toujours pour s'endormir. Il est donc important prendre le temps de se relaxer avant de se mettre au lit, car le stress est néfaste pour le sommeil. De même, le fait de partager son lit, avec un animal de compagnie ou son âme sœur, est un bon moyen de perturber son sommeil. La preuve : une étude de la BBC a constaté que les couples dormant blottis dans les bras l'un de l'autre ont 50 % plus de chances d'avoir du mal à s'endormir que les célibataires.

Sources : FranceTVInfo, Pratique, HuffPost, BBC