8 raisons pour lesquelles vous ne voulez pas arrêter de fumer

Article mis à jour le 

En raison de la journée mondiale sans tabac qui a lieu ce 31 mai, l’Institut national de veille sanitaire a publié un numéro spécial sur le thème du tabagisme, un fléau qui cause 200 morts par jour. Alors que la cigarette électronique pourrait bien être interdite dans les lieux publics  ainsi qu’aux mineurs, Pratique.fr fait le point sur les raisons pour lesquelles de nombreux Français refusent d'arrêter de fumer et pourquoi ils devraient, finalement, changer d'avis.

Parce que ça fait jeune et cool

Sans aller chercher loin, tout le monde (les non fumeurs y compris) s’accorderont pour dire que fumer donne du charisme. Mine de rien cette simple feuille rend les fumeurs attractifs, c’est vrai après tout, qu’aurait l’air Uma Thurman dans Pulp Fiction sans sa cigarette ? Ou Serge Gainsbourg sans son cigare ?

Même si l’image et l’allure que procure une cigarette aide beaucoup à se socialiser. Si on veut rester jeune, mieux vaut éviter de passer par la case cigarette. Les derniers chiffres apportés par l’Institut de veille sanitaire le prouvent : le tabac ferait perdre 10 à 15 années de vie au fumeur et son taux de mortalité est trois fois plus élevé que la moyenne qui ne fume pas.

Parce que les aliments ont trop de goût

La bouche d’un fumeur devient un véritable nid à problèmes lorsqu’il s’agit de fumer (carie, saignements, déchaussement, difficultés de cicatrisation…). De plus la cigarette altère considérable le goût et l’odorat du fumeur. Il est scientifiquement prouvé qu’après 48 heures d’arrêt du tabac, on perçoit mieux les odeurs et les saveurs des aliments.

En conséquence, le fumeur qui subit alors une perte d’odeur et de goût favorisera des plats plus goûteux, donc forcément plus riches en acide gras (ou mauvaise graisses) risquant ainsi le développement des maladies cardiovasculaires.

Parce que la cigarette éloigne les enfants

La vie d’un couple peut bien vite se bousculer à cause de la cigarette. D’autant plus que la France est l’un des pays à voir sa consommation de tabac augmenter. Aujourd’hui, on compte près de 34 % d’adultes français fumeurs, contrairement à d’autres pays qui voient leur consommation diminuer. En effet nos voisins anglais (21 %), les Canadiens (13 %) ou encore les Américains (15 %) appliquent assidument les conseils de l’OMS contrairement au cas de la France qui n’interdit suffisamment pas assez l’accès au tabac chez les jeunes.

Si vous souhaitez une famille saine, il vaut mieux laisser tomber la cigarette. En plus d’une récente étude qui indique que le tabagisme passif rendrait les enfants agressifs, le tabac limite considérablement la fertilité au sein du couple. Physiquement chez l’homme, la cigarette diminue le nombre et la qualité des spermatozoïdes, sans compter qu’elle double les risques d’impuissance. Chez la femme elle augmente sensiblement les risques de fausses couches ou de naissances prématurées.

Avec près d’un adulte sur trois qui fume en France, l’Institut a bien raison de s’inquiéter pour l’avenir des femmes d’ici une vingtaine d’années, d’autant plus qu’il y a de plus en plus de consommatrices de tabac en France.

Parce que les conséquences ne sont pas immédiates

La cigarette est bien connue pour ses effets visibles sur le corps. En plus de jaunir le bout de vos ongles et de vos doigts, elle colorera également votre dentition de tâches indélébiles. Quant aux cheveux, ils se retrouvent plus secs et plus cassants.

Mais surtout la cigarette accélère notre vieillissement. La fumée provoque une déshydratation, et la peau perd de sa vitalité et devient terne, quand à nos rides elles sont plus marquées et apparaissent plus tôt qu’en temps normal.

Parce que je suis libre d'aller n'importe où

L’envie irrépressible de fumer est également contraignante, choisir de fumer c’est aussi choisir un lieu autorisé par la loi. Le décret de 2006 sur l’interdiction de fumer dans les lieux publics complique la vie de nombreux fumeurs.

De plus, ces restrictions ne concerneraient pas seulement les lieux publics à en juger la récente proposition d’un sénateur socialiste, Yannick Vaugrenard,  en mars dernier. Afin de lutter aussi contre le tabagisme passif, qui cause près de 66 000 décès par an, l’idée de bannir la cigarette des véhicules en présence des enfants a vu le jour.

Certaines propositions sont encore plus strictes concernant le tabagisme, les députés Denis Jacquat (UMP) et Jean-Louis Touraine (PS) ont ainsi écrit un rapport qui prône l’interdiction de fumer dans les enceintes sportives voire même à l’extérieur.

Quant à la Ligue contre le cancer, elle recommande d’interdire la cigarette dans les jardins, les parcs et les plages. Ces restrictions ont déjà vu le jour dans quelques communes françaises (Cannes, Menton, Nice…).

Parce qu’il y aura toujours la cigarette électronique

Alors même si cet objet favori de près de 500 000 vapoteurs peut être considérée comme un moyen de substitution, le fait est qu’actuellement on ne connait pas réellement les dangers de la e-cigarette. Un récent rapport publié mardi 28 mai émet quelques recommandations à son égard afin d’encadrer  de façon plus stricte cette forme de cigarette. L’objet qui a conquis de nombreux fumeurs pourrait bientôt être interdit dans les lieux publics, son image le sera également afin de limiter une propagande en faveur du tabac.

En ce qui concerne sa mise en vente, les experts demandent à ce qu’elle soit vendue uniquement dans des établissements agrées. De plus le rapport propose aussi de limiter la concentration maximale en nicotine à 18 mg/ml au lieu des actuels 20 mg/ml dans celles qui n’ont pas le statut de médicament. Enfin, les fabricants devront apporter la preuve de la non toxicité des produits et des arômes utilisés.

Parce qu’il y a un trop large choix de moyens pour arrêter de fumer

Entre les patchs, les comprimés, les e-cigarettes et les pastilles, on pourrait presque se perdre au milieu de ces nico-trucs idéals pour arrêter de sortir son paquet de cigarette. Et pourtant beaucoup peuvent convenir à tous les types de profils. Le patch permet entre autre de se désaccoutumer de façon progressive, la e-cigarette permet au fumeur de conserver les gestes liés à l’habitude du fumeur. Quant au chewing-gum, pastilles et comprimés ils vous permettent de vous laisser le choix du moment de votre prise de nicotine. A chacun sa façon d’arrêter.

Parce que la cigarette est un produit de luxe

Alors qu’il y’a une dizaine d’année le prix d’un paquet moyen de cigarette était de 4,08 euros, il a subit des hausses régulières et atteint près de 6,30 euros en 2012 selon l’OFDT (Observatoire français des drogues et toxicomanies).

La prochaine augmentation aura lieu en octobre, bien qu’elle était initialement prévue pour juillet, le prix du tabac devrait toujours augmenter de 5 à 6 %. Ces hausses régulières semblent plutôt dissuasives puisqu’elles ont conduit à une réduction de la vente de cigarette en volume de 9 % comparée à la même période en 2012.

Sources : NouvelObs ; Liberation et les Echos