Accès aux services élémentaires : de fortes inégalités entre régions

Article mis à jour le 

Certaines zones territoriales ne bénéficient pas du même maillage en matière de commerces
Certaines zones territoriales ne bénéficient pas du même maillage en matière de commerces

L’Insee s’est penché sur le temps de trajet moyen permettant d’accéder aux services de base. D’après leurs résultats, même si une bonne moitié des habitants se trouve à environ 4 minutes de ces structures, une grande partie de la population française n’est pas logée à la même enseigne.

Le marasme économique de certaines parties du territoire français oblige amène un certain nombre de commerces de proximité, pourtant essentiels, à mettre la clé sous la porte. Dès lors, les habitants doivent parcourir des distances plus longues pour trouver ces services de base.

Qu’a mesuré l’Insee ?

L’Insee s’est intéressé aux conditions d’accès de la population aux services de base. Pour ce faire, l’institut a évalué la durée de trajet requise pour y accéder. Les services de proximité considérés comptent notamment les commerces, les établissements d’enseignement, les centres de soins ainsi que les centres pour les personnes âgées ou les jeunes enfants.

Résultat

"Sur 3000 communes de France, la moitié de la population peut accéder à des services de base en moins de 4 minutes". Dans les 13.000 communes les moins densément peuplées, davantage de temps est cependant nécessaire, surtout lorsque ces dernières sont éloignées d’une agglomération. Ainsi, environ 5% de la population française doit rouler en voiture pendant au moins 9 minutes pour trouver le commerce ou l’école la plus proche.

L’Insee a ensuite affiné son étude en fonction de l’âge des individus. Elle a mis en évidence le fait que les jeunes sont les plus touchés par ce problème, car les services qu’ils recherchent sont généralement plus difficiles à trouver que ceux des seniors : 5 à 8 minutes à effectuer en voiture pour un senior contre 10 à 20 minutes chez les jeunes. Le temps de trajet change aussi suivant les régions : idéale en l’Ile-de-France, très mauvaise en Corse. La nouvelle carte des régions complique encore plus ces données, car elle cache de profondes disparités. Les habitants du Nord-Pas-de-Calais, par exemple, sont bien plus près des services de base que ceux de Picardie.

Comment expliquer de tels écarts ?

La densité de population est le facteur influençant le plus ce phénomène : les grandes villes offrent de meilleures conditions que les villages isolés pour attirer et favoriser l’implantation de ces services. Ensuite, il y a la géographie qui permet de comprendre pourquoi des habitants des Alpes ou de la Corse sont les plus mal lotis.

 

Sources : europe1, latribune

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : Gestion du budget