Graham, le seul survivant aux accidents de la route

Article mis à jour le 

Graham a été créé pour survivre aux accidents de la route
Graham a été créé pour survivre aux accidents de la route

Figure de la campagne de sensibilisation à la sécurité routière dans l’état de Victoria, en Australie, Graham est une sculpture née de la collaboration d'une artiste, Patricia Piccinini avec un médecin. D’après la Commission australienne des accidents de transport ou TAC, cette statue à base de silicone, résine, fibre de verre et cheveux humains représente l’homme type capable de résister aux accidents de la route en France.

D’après Joe Calafiore, directeur de la TAC, cette œuvre permettrait d’améliorer certains aspects du réseau routier et d’ainsi éviter les erreurs. En juin dernier, 281 personnes sont décédées dans un accident de la route.

Un visage difforme

Si Graham est censé représenter un surhomme résistant à tous les chocs occasionnés par un accident de la route, force est de constater que la beauté n’est pas son fort. Sa tête, véritable casque, est dotée de zones fripées destinées à encaisser l'énergie due aux chocs. Elle est donc beaucoup plus volumineuse que celle d’un homme normal. Son visage plat est recouvert d'une masse grasse atténuant la force de l’impact. Son nez et ses oreilles sont à peine visibles pour ne pas être endommagés ou arrachés lors d’un éventuel accident.

Un corps ingrat

Graham n’a pas de cou étant donné la fragilité de cette partie du corps humain. En revanche, il a des côtes saillantes entre lesquelles des petits sacs font office d’airbags. D’après l’artiste, elles ont été inspirées de la ceinture de sécurité et des airbags des véhicules. La peau de Graham est également plus épaisse que celle d’un humain normal pour résister à l’abrasion. Des tendons ont été ajoutés à ses genoux pour augmenter leur flexibilité. Entre ses pieds et ses mollets, Graham possède une articulation supplémentaire qui lui permet de sauter pour s'extirper rapidement de la carcasse de la voiture.

Conseils en cas d'accident

Lorsque vous êtes témoin d'un accident, il y a trois étapes à respecter : Protéger. Alerter. Secourir.

Pour savoir comment réagir, vous pouvez consulter notre article Témoin d'un accident de voiture : les bons réflexes.

Sources : sciencesetavenir, lefigaro, metronews

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : auto