Achats en ligne : le paiement par selfie arrive

Article mis à jour le 

Achats en ligne : le paiement par selfie arrive
Achats en ligne : le paiement par selfie arrive

Dans peu de temps, vous pourrez payer vos achats en ligne par selfie ! Si certains croient encore à une blague, sachez que cette technologie existe bel et bien. MasterCard vient d’annoncer sa mise en place dans 12 pays européens.

Testée au Canada, aux États-Unis et aux Pays-Bas, la validation du paiement par un système de reconnaissance faciale sera une réalité en Europe dès 2017. Le point sur cette technologie.

Une mesure contre la fraude

Lors d’un achat en ligne, la boutique vous demande certaines informations concernant votre carte bancaire. Votre banque vous envoie ensuite par SMS un code à inscrire sur le site marchand. Bien que cette procédure soit sécurisée, elle n’est pas infaillible. En effet, certains pirates informatiques peuvent être tentés de modifier le numéro de réception du SMS afin de le recevoir à la place du client. Pour éviter ce cas de figure, MasterCard a imaginé la validation par selfie.

La validation par selfie en pratique

Dans son communiqué, le groupe stipule que le détenteur d’une MasterCard pourra valider son paiement avec la technologie de reconnaissance faciale en prenant un selfie. Pour contrer les éventuelles tentatives de fraude, le groupe pourrait demander au client de cligner des yeux. MasterCard indique que les données biométriques des clients ne seront pas conservées, car les images seront converties en signatures numériques.

Un déploiement progressif

Dans un premier temps, MasterCard a choisi d’instaurer ce système dans 12 pays, dont la Belgique, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Suède, la Norvège, l’Autriche, la Hongrie, la Finlande, le Danemark, l’Espagne, la République tchèque et l’Allemagne. Le groupe prévoit ensuite de le déployer dans le reste du monde.

Des systèmes similaires chez les concurrents

De nombreuses entreprises utilisent déjà les données biométriques dans différents domaines. Ainsi, Alibaba avait présenté en 2015 un système baptisé “Smile to Pay”, fondé lui aussi sur la reconnaissance faciale. La Banque Postale a également reçu l’aval du CNIL pour tester son système “Talk to Pay”. Pour sa part, VISA, concurrent direct de MasterCard, prévoirait d’utiliser un système de scan rétinien et de reconnaissance faciale.

 

Sources : lefigaro.fr, lexpress.fr, numerama.com