Alcool au volant : vers une limitation légale basée sur l'âge du conducteur ?

Article mis à jour le 

Des scientifiques américains ont analysé les effets de l'alcool sur les conducteurs âgés de plus de 55 ans avec en les comparant avec des jeunes de 25 à 55 ans. Conclusion : il serait nécessaire de réviser la limite légale d'alcool au volant de façon à l'adapter à l'âge.

Et si la dose légale d'alcool au volant était prochainement indexée sur l'âge des conducteurs ? C'est le projet étonnant, considéré par certains comme discriminant, avancé par des scientifiques américains de l'université de Floride, dont l'étude a été publiée par la revue Psychopharmacology. À noter que pour parvenir à ce résultat, les auteurs ont passé au crible le comportement de deux groupes, à savoir 36 personnes de 25 à 35 ans, et 36 autres de 55 à 70 ans.

Chacun d'entre eux a été amené à conduire sur un simulateur avant et après avoir absorbé un verre d'alcool. Au cours de chaque phase de test, les chercheurs ont observé les facultés des conducteurs à se placer au centre de la voie, à respecter la limitation de vitesse, tout en étudiant leur temps de réaction. Sur le tracé virtuel emprunté, une route de campagne sinueuse longue de 5 kilomètres, aucun obstacle n'avait été paramétré.

Les 55-70 ans, nettement plus faillibles que les autres conducteurs

L'ensemble des participants n'a pas dépassé la dose légale aux États-Unis, à savoir 0,8g/L de sang (celle-ci est de 0,5 g en France). Néanmoins, les conséquences ont été observées à partir du premier verre chez les personnes de 55 à 70 ans. Comme le met en évidence Alfredo Skar, relayé par Pourquoi Docteur, c'est la première fois qu'une étude combine l'effet du vieillissement et de l'alcool.

Or, même sous l'effet d'une faible dose, les 55-70 ans se sont montrés plus faillibles une fois sur la route, notamment par le biais d'une conduite plus saccadée. Pour leur part, les 25-35 ans n'ont rencontré aucun problème au cours du test. Ce qui pousse les scientifiques à conclure que les effets de l'alcool augmentent selon l'âge. Raison pour laquelle il faudrait d'après eux réviser les limites légales pour prendre en compte les différences d'âge des conducteurs.

Toutefois, la communauté scientifique estime qu'il est encore nécessaire de patienter jusqu'aux résultats d'analyses en cours dont le but est d'évaluer avec précision l'effet d'une dose d'alcool sur la façon de conduire des plus âgés. Pas sûr, donc, qu'une telle limitation fasse l'objet d'un débat en France avant un moment…

Sources : journals.lww.com, pourquoidocteur, metronews, bfmtv