Allocation chômage : la dégressivité des indemnités à l'étude

Article mis à jour le 

Myriam El Khomri n'exclut pas la possible dégressivité des allocations chômage
Myriam El Khomri n'exclut pas la possible dégressivité des allocations chômage

Alors que la dette de l’assurance chômage devrait atteindre 29,4 milliards d’euros en 2016, la ministre du Travail Myriam El Khomri  n’écarte pas la possibilité d’une dégressivité des indemnités.

La ministre du Travail Myriam El Khomri plaide pour que la durée d’indemnisation du chômage devienne "un temps plus utile". À ce titre, cette dernière a indiqué dimanche que rien n’était écarté en vue de la négociation des nouvelles règles de l’assurance chômage, c’est le cas de la dégressivité des allocations. La ministre a par ailleurs estimé que le gouvernement "prendrait ses responsabilités", si les partenaires sociaux ne trouvent pas d’accord.

Pour autant, Myriam El Khomri a rappelé sur BFMTV que la dégressivité appliquée de 1992 à 2001 n’avait pas bénéficié aux personnes en difficulté, comme le soulignent les études.

Rappelons que la convention de l’assurance chômage actuelle est valable jusqu’au 1er juillet, et que les partenaires sociaux doivent initier prochainement des tractations. Un dialogue fortement attendu, alors que la dette de l'assurance chômage pourrait atteindre 29,4 milliards d’euros fin 2016. De fait, les partenaires sociaux devront dégager une piste afin de réduire cette dette, mais avant tout favoriser le retour à l’emploi.

À noter que dans le cadre de son plan pour l’emploi, François Hollande avait fait remarquer à la mi-janvier que la durée d’indemnisation en France est la plus longue d’Europe, alors que la durée de formation des chômeurs est la plus courte. Le ministère du Travail espère donc réussir à faire en sorte d’utiliser le temps de manière plus optimale. Affaire à suivre.

 

Sources : europe1, leparisien

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : chômage