Allocations chômage : les Français pour une suppression après trois refus d’offres

Article mis à jour le 

D’après un sondage Viavoice commandité par le groupe BPCE, Les Échos et France Info, rendu public ce jeudi, plus de 60 % des Français souhaitent la suppression des allocations chômage après trois refus successifs d’offres d’emploi.

Les Français interrogés seraient plus de six sur dix à approuver la suppression des allocations pour les demandeurs d’emploi refusant trois offres d’emploi de suite. À l’inverse, 32 % seraient opposés à ce point de vue, et 5 % auraient préféré ne pas répondre.

De même, pas moins de 69 % des Français seraient enclins à la baisse du montant des allocations des demandeurs d’emploi les plus fortunés, tandis que 26 % s’y opposeraient (5 % ne veulent pas répondre).

47 % contre la baisse plus rapide des allocations sur la durée

S’agissant de la réduction, plus rapide au fil du temps, des allocations de tous les demandeurs d’emploi, 46 % se disent  d’accord, 47 % sont contre et 7 % préfèrent ne pas répondre.

À noter que ce sondage a été effectué sur internet du 20 au 25 octobre auprès d’un échantillon de 1 000 personnes selon la méthode des quotas.

Sources : lexpress, lepoint