Apple, déjà sur le point d'essayer sa voiture autonome ?

Article mis à jour le 

Aperçu d'un des modèles de voiture autonome en développement chez Google - Google copyright
Aperçu d'un des modèles de voiture autonome en développement chez Google - Google copyright

Si Google, Tesla ou encore Uber ont une certaine longueur d’avance dans la course à la production de voitures autonomes, Apple n’est pas en reste. La marque à la pomme ne se trouve pas si loin derrière avec son projet top-secret intitulé “Titan”.  La preuve en est la perspective de prochains essais.

Alors que de nombreuses firmes avancent à grands pas dans leur projet de voitures autonomes, Apple se faisait jusqu’à présent assez discret. Mais que les fidèles consommateurs de la marque se rassurent : celle-ci peaufine en grand secret son projet baptisé “Titan”. C’est en Californie que les tests de la voiture d’Apple sont menés.

 

Titan, un projet vraiment secret

Alors que de grandes marques telles que Google ou encore Tesla attirent tous les regards grâce à leurs prototypes de voitures autonomes, Apple joue la carte de la discrétion. Bien que des rumeurs évoquent le lancement de projets de construction par la marque, le public demeure sceptique. Le journal The Guardian a cependant réussi à se procurer des documents prouvant qu’Apple est bien dans la course pour la production de voitures sans conducteur.

C’est dans la base navale désaffectée de GoMenTum Station, située dans la baie de San Fransisco que les tests de la voiture autonome d’Apple doivent avoir lieu. Ces dernières années, ce centre est devenu le lieu privilégié des marques automobiles souhaitant évaluer les performances réelles de leurs dernières inventions. Disposant de plus de 32 km de routes, rues, pavés, viaducs, tunnels et passages à niveau, en plus d’une sécurité renforcée, GoMenTum Station s’est donc naturellement imposé pour protéger les secrets de la marque à la pomme.

Bien qu’Apple compte parmi les derniers à s’être lancé sur le marché des voitures sans conducteur, elle compte bien combler son retard face aux grands concurrents comme Google, Tesla ou Uber. Pour arriver à ses fins, l'entreprise n’a pas hésité à embaucher chez la concurrence ces derniers mois. Avec de telles ressources, la firme de Cupertino espère rattraper rapidement son retard et ses lacunes. Affaire à suivre.

 

Sources : 01net, autoplus