L'arme ultime contre le ronflement : le chant

Article mis à jour le 

D'après une étude britannique, la meilleure astuce pour réduire le ronflement serait de remuscler sa gorge via des exercices bien spécifiques. Pour ce faire, quoi de mieux, soulignent les experts, qu'une séance quotidienne de 12 minutes de chant ?

Exit les écarteurs de narines, sprays anesthésiants et autres limage de luette au laser, il suffirait de chanter une douzaine de minutes par jour pour éviter de ronfler, selon une étude britannique. Mais pas n'importe comment : le principe de cette méthode consiste à prononcer tour à tour les syllabes "ung" et "gar", soit – prononciation anglaise oblige – les onomatopées "oung-gah". Non content de faire perdre la face à la personne s'y essayant, cette technique permet de renforcer les muscles de la gorge et du palais, qui ont tendance à s'affaisser avec l'âge, comme le met en évidence cette vidéo diffusée par la BBC.

Une réduction significative de l'intensité des ronflements

Inventé courant 2005 par le chef de chœur Alise Ojay, ce programme anti ronflement a fait l'objet d'une évaluation à travers une étude du Royal Devon & Exeter Hospital. Trois mois durant, trente ronfleurs ont été amenés à chanter, et leurs nuits ont été comparées à celle d'un groupe test de ronfleurs ne s'adonnant pas au chant. Résultat : une réduction dite "significative" des ronflements, aussi bien en termes d'intensité que de fréquence, a été observée, sans oublier une nette amélioration de la qualité du sommeil.

À noter toutefois, comme l'ont mis en évidence les médecins, que cette méthode doit nécessairement s'accompagner d'un changement d'habitude pour être pleinement efficace. Ainsi, l'alcool et le surpoids sont deux facteurs qui aggravent particulièrement le phénomène du ronflement. Aussi, le chant serait une arme utile contre l'apnée du sommeil.


Sources : BBC, ClinicalTrials.gov