Arrivée de la Facebook-phonie : quel avenir pour les opérateurs ?

Article mis à jour le 

L'arène des opérateurs téléphoniques n'a pas fini de trembler. Entre téléphone et internet mobile, Facebook se fraye un passage, et vient bousculer les réseaux de communication vocale, prouvant une fois de plus qu'opérateurs et consommateurs ne sont plus sur la même longueur d'onde.
 
2013 démarre bien. Avec un Internet sur son mobile plus rapide qu'à la maison grâce au réseau 4G qui s'établit peu à peu, et des applications comme Skype téléchargeable gratuitement, les appels vocaux étaient voués à changer de support. Certains VOIP (pour "Voice over IP" permettant, pour faire simple, de communiquer via Internet) avaient profité des débuts d'internet et des possibilités illimitées qu'il offrait pour proposer des solutions d'appels battant toute concurrence. Etant limités à une utilisation sur ordinateur, les prix mêmes les plus attractifs ne valaient pas le téléphone, payant mais à mobilité infinie.
Depuis 2003, Skype permet de passer des appels vidéo, depuis un ordinateur vers un autre. Pourtant il est utilisé de façon marginale, les opérateurs téléphoniques restant seuls maîtres à bord. Et la possibilité d'appels sur les lignes fixes comme mobiles n'y change rien car la limite est toujours la même : Skype est sur l'ordinateur. Or, avec l'internet mobile et des forfaits à prix réduit initié par Free, les VOIP s'invitent plus facilement sur smartphones.
Facebook devient votre messagerie vocale
 
Facebook, réseau social mondial comptant plus d'un milliard d'utilisateurs, lance à son tour une interface de communication vocale, en test aux Etats-Unis et au Canada. Pour en profiter, il vous faut être inscrit sur le réseau social et vous connecter via votre Smartphone. En haut de la page d'accueil figure une touche "laisser un message" sur laquelle vous devrez cliquer pour vous enregistrer. Le contact concerné recevra alors une alerte avec un lien internet le dirigeant vers votre message vocal, à télécharger. Sur le même principe, vous pouvez envoyer des messages vidéo. Le message vocal ou vidéo par Facebook est amusant, mais insuffisant.
Dans l'ère de l'instantané, Mark Zuckerberg ne pouvait s'en contenter. Ainsi, Facebook propose d'ores et déjà un service de "Facebook-texto" (SMS) depuis un compte Facebook vers un téléphone mobile. De plus, grâce à un partenariat avec Skype, une interface de communication vidéo est également ajoutée au Facebook Messenger appelée "free call".  Le réseau social préféré des Français devient donc un véritable concurrent des VOIP tels Gloobo ou Tango, et se hisse à la hauteur de Skype. Comme le nom l'indique, les appels sont gratuits, mais ne sont possibles qu'avec vos contacts. Facebook ne permet pas encore la liberté d'appeler n'importe quel numéro, comme l'on peut avoir avec Skype, mais tend à se développer. Pour le moment indisponible en France, il devrait arriver en Europe d'ici quelques mois.
 
Quel avenir pour les opérateurs ?
 
Un forfait mobile classique d'aujourd'hui vous permet de passer un temps d'appel, défini par le prix que vous payez. Les messages texte (SMS) sont généralement illimités et le débit internet grossit peu à peu. Cependant, pour profiter d'un bon débit et ne pas être limité dans le temps de communication, il vous faut payer environ 20 euros, et le choix des pays est restreint. Avec les nouveautés de Facebook, les appels sont illimités, internationaux, et en vidéo, épousant le principe du VOIP.
 
Cependant, pour jouir quotidiennement d'internet mobile, il est nécessaire d'avoir un forfait mobile. L'innovation serait donc la lancée d'un mini-forfait qui n'inclurait qu'internet et serait spécialisé dans la gestion des réseaux sociaux et applications. Tout en gardant le même numéro, les appels passeraient par le net. Le téléphone Facebook circule dans les on-dit depuis un certain temps. Selon Mark Zuckerberg, fondateur du réseau social, le projet n'est pas à l'ordre du jour. Mais c'est aussi ce qu'il avait dit à propos des appels VOIP.
 
Sources : L'Expansion