Une astuce de pro pour éviter que votre messagerie ne déborde

Article mis à jour le 

Mieux vaut ne pas dépasser trois échanges de mail avec un interlocuteur, au travail - iStockPhoto
Mieux vaut ne pas dépasser trois échanges de mail avec un interlocuteur, au travail - iStockPhoto

À en croire Phil Simon, conseiller en nouvelles technologies américain, mieux vaudrait ne jamais échanger plus de trois e-mails professionnels de suite avec la même personne. Explications.

D’après une étude rendue publique par The Business Insider fin mai et rapportée par Les Échos, nous recevrions 120 à 150 e-mails par jour, en moyenne. Or, pour Phil Simon, spécialiste en nouvelles technologies notamment auteur d’un livre intitulé "Message Not Received", quelques conseils permettent de ne pas se retrouver trop rapidement sous l’eau. Celui-ci souligne d’abord que 28 % de notre temps de travail environ est consacré aux courriers électroniques – phénomène qui s’accentuerait de 15 % tous les ans, d’après l’institut McKinsey & Company.

Heureusement, explique Phil Simon, une astuce appelée "règle des trois e-mails" peut être appliquée pour améliorer la situation. Son principe est simple : au delà de trois messages électroniques échangés avec le même interlocuteur, il est crucial de passer à un appel téléphonique ou à une discussion de visu. Une solution certes pas toujours évidente à mettre en place, mais qui permettrait de gagner un temps précieux. À noter que la technique semble faire son chemin dans certaines entreprises américaines.

 

Sources : lesechos, lci