Autisme : bientôt un dépistage dès l’âge de 1 an ?

Article mis à jour le 

L’autisme, ou trouble du développement humain, est mieux pris en charge lorsqu’il est dépisté le plus tôt possible. Aujourd’hui, bien qu’il se manifeste dès le plus jeune âge, l’autisme n’est décelé qu’à partir du 18ème mois, un délai encore trop long mais qui pourrait raccourcir dans les années à venir. En effet, des chercheurs américains, d’après leurs expériences, viennent de découvrir qu'un dépistage pourrait potentiellement être effectué dès la première année de l’enfant.

Alors que le nouveau plan autisme en France prévoit un dépistage précoce dès 18 mois, la récente découverte des chercheurs de l’université de Californie pourrait permettre une prise en charge plus rapide et donc plus efficace de ce handicap. D’après l’étude, on pourrait ainsi déceler l’autisme dès l’âge de 1 an grâce à un test sanguin.

Une association de gènes liés à l’autisme

Aujourd’hui, les origines de l’autisme restent encore difficiles à comprendre. Plusieurs théories ont d'ores et déjà été évoquées, notamment par les chercheurs de l’université de Durham, qui ont dernièrement fait le lien entre le déclenchement de l’accouchement et ce trouble du développement. Mais l’un des plus grands facteurs serait génétique.

C’est pour cette raison que le professeur Courchesne, de l’Autism Center of Excellence, a mené ses recherches sur la génétique des nourrissons. Publiée dans l’American Journal of Human Genetic, l’étude s’est penchée sur le cas de 32 enfants atteints d’autisme. Le professeur américain a analysé leur profil génétique et a remarqué certaines similitudes au niveau de la mutation de quelques gènes.

D’après les analyses, en tout 4 gènes seraient liés à l’autisme et agiraient dès le premier mois de grossesse – tout particulièrement au moment de la 4ème, 5ème et 6ème semaine. La façon dont sont associés ces gènes formerait une signature biologique propre à l’autisme. En conséquence, ces gènes produiraient trop ou pas assez de cellules cérébrales, et dérègleraient ainsi le développement de l’enfant.

Une prise de sang pour déceler l’autisme dès le plus jeune âge

En réponse à cette découverte, le professeur Courchesne avance une nouvelle méthode afin de dépister cette signature biologique, et ce à partir d’un simple test sanguin. D’après lui, cette pratique de dépistage pourrait être disponible dès l’année prochaine.

Si cette avancée pourrait permettre de dépister l’autisme dès 1 an, elle favoriserait grandement un meilleur encadrement de ce handicap. En effet, si l’autisme n’a pas encore trouvé de traitement, le prendre en charge dès le plus jeune âge permet à la personne touchée de communiquer plus facilement, et d'améliorer ses interactions dans la vie quotidienne.

Source : Maxisciences