L'avenir du téléphone portable est-il dans l'énergie solaire ?

Article mis à jour le 

L'ennui du chargeur de portable introuvable ou du téléphone qui s'éteint, justement quand vous n'avez aucune prise a portée de main, semble définitivement de l'histoire ancienne. Parmi les différentes innovations de 2013, la recharge solaire fait son apparition. Présentée au Salon Mondial de la Téléphonie 2013 (le Mobile World Congress) à Barcelone, cette nouvelle technologie satisfera les amateurs de farniente : vous pourrez enfin passer des semaines entières sans bouger de votre hamac et votre téléphone ne sera jamais déchargé.

Le fonctionnement est exactement le même que celui des panneaux que l'on retrouve sur les toits de certains bâtiments : votre smartphone aura un panneau solaire intégré. Ce système novateur, appelé WYSIPS ®  (pour "What You See Is Photovoltaic Surface" : ce que vous voyez, c'est une surface photovoltaique) est pensé et travaillé depuis plusieurs années par l'entreprise provençale Wysips, filiale du groupe Sun Partner. Mais cette année, il est présenté et bientôt commercialisé. Ce sont des scientifiques qui, minutieusement, ont mis au point cette idée insolite et très pratique, qui peut s'appliquer sur de nombreuses surfaces différentes.


les scientifiques présentent le premier écran réussi


L'écran du téléphone est composé de trois couches : des bandes de cellules photovoltaiques, sur lesquelles repose un film composé de lentilles semi-cylindriques, et par-dessus enfin, l'écran, qui reste tactile. Les lentilles de la première couche sont semi cylindriques pour 2 raisons : elles captent les rayons lumineux sur une plus grande surface, et les réorientent. La deuxième couche, composée de bandes de cellules photovoltaiques, les convertit en électricité, à l'aide d'une puce électronique. L'épaisseur de ce système est comprise entre 0,1 et 0,5 mm. Si la transparence est atteinte à 90%, la qualité et la brillance de l'image ne sont pas altérées, et l'angle de vue est élargi. Le soleil n'assombrit plus l'écran par effet de contre-jour, il l'améliore.

Fonctionnement des jeux de rayonnement

Quelle différence au quotidien ?

Cette technologie étant encore à ses débuts, les résultats sont plus spectaculaires qu'efficaces. Pour un ordre d'idée concret, une heure d'exposition au soleil permet une petite demi-heure  de communication. Il faudrait environ une journée pour recharger entièrement le téléphone (Sun Partner annonce 10h d'exposition). C'est intéressant, mais peu de régions en France offrent 10h de soleil, non stop. De plus, il est contraignant de laisser son téléphone inactif une journée. Et pour finir, il faudrait que le mobile résiste à cette exposition. Cependant, le processus fonctionne aussi avec de la lumière artificielle. Mais elle agit sur lui comme stabilisateur plutôt que comme chargeur : la batterie stagne, mais ne se décharge pas.

Il faut gardez à l'esprit qu'il ne s'agit que de la présentation d'un prototype, dont l'exploit est d'avoir rendu parfaitement invisible un système de panneau photovoltaique, de l'avoir intégré à un téléphone, le tout sans que cela ne change ni le poids, ni la taille, ni le tactile. Néanmoins, il permettra de se sauver de bien des misères, et se présente comme une excellente alternative à la batterie de secours. "Nous visons un coût de production d’un euro par écran" explique Ludovic Deblois, co-fondateur de Wysips. Ainsi, le coût de l'équipement pourrait bien être transparent pour l'utilisateur. Entre la recharge solaire et la recharge à l'eau, les smartphones sont parés pour la plage.

Les différentes couches du téléphone

Sources : sunpartnergroup.com ; Mobile World Congress 2013