Avoir une mauvaise vie de couple serait facteur de dépression

Article mis à jour le 

"Il vaut mieux être seul que mal accompagné". Cette petite phrase bien connue des célibataires pourrait s’avérer vraie si l’on se réfère à la dernière étude menée par des psychologues américains. Le jugement de son compagnon, son soutien et son état d’esprit peuvent avoir des conséquences sur notre mental pouvant aller jusqu’à la dépression. Le risque est d’autant pire si les relations du couple sont mauvaises.

Attention à votre santé si vous êtes en couple, le soutien et la présence de votre compagnon interfèrent sur votre propre qualité de vie. En effet les relations avec votre entourage (en couple ou non) pourraient favoriser le développement d’une dépression. C’est ce que confirme l’étude publiée dans le magazine en ligne Plos One. Pendant une dizaine d’années, une équipe de psychologues de l’université du Michigan a étudié les comportements et la qualité de vie de 5000 Américains, célibataire ou en couple.

La dépression touche plus les couples

C’est la première fois qu’une telle étude est menée sur une aussi longue durée concernant une population générale. Les personnes étudiées devaient répondre à des questions concernant la qualité de leur vie et l’évolution de leur état d’esprit. Elles étaient interrogées par diverses questions du type "Dans quel mesure pouvez-vous lui confier vos problèmes ?". "A quelle fréquence votre partenaire vous critique-t-il ?". Les réponses ont été analysées dans le temps afin d’étudier la qualité du soutien de l’entourage.

Les résultats feront sourire les célibataires déchus puisque statistiquement les personnes en couple ont plus de chance de faire une dépression. Le chiffre double même pour les mauvaises relations de couples où 1 personne sur 7 risque d’entrer en dépression. Nous serions donc plus susceptibles de développer une dépression dans un environnement sous tension et sans marques de soutien.

Le psychologue en charge de cette étude, Alan Teo, ajoute que la fréquence des relations n’est pas en lien avec la dépression causée. En résumé, nos relations avec nos proches, plus particulièrement en couple, jouent un rôle sur notre santé.

Prévenir la dépression

Cette étude est très utile pour le traitement de la dépression dans l’avenir, actuellement 16 % de la population américaine en souffre au cours de sa vie. D’autant plus qu’être dépressif favorise l’apparition de certaines maladies, comme le cancer, les AVC ou encore les maladies coronariennes.  

Pour les psychologues, il faut aider les patients à améliorer leur qualité de vie et leurs interactions sociales par des séances de thérapie de couples pour ainsi prévenir des dépressions chroniques.

Sources :  HuffingtonPost ; Uofmhealth et Psychcentral