Bac : ce que vous êtes autorisé à faire ou pas pendant les épreuves

Article mis à jour le 

Baccalauréat : ce qui autorisé, ce qui ne l'est pas...
Baccalauréat : ce qui autorisé, ce qui ne l'est pas...

Baccalauréat : le jour J arrive à vitesse grand V ! On fait le point sur les documents obligatoires, mais également les comportements interdits et autorisés lors des épreuves écrites.

Les épreuves écrites du baccalauréat vont démarrer le 17 juin. C’est le moment de découvrir et de passer au crible les obligations et interdictions, de même que les cas de force majeure à respecter.

Convocation et carte d’identité obligatoires

Vous ne pouvez pas venir les mains vides le jour des épreuves. Il est impératif que vous vous munissiez de votre carte d’identité et de votre convocation. En cas de perte ou de vol de la carte d’identité, vous pouvez amener le récépissé de la déclaration de police ou de gendarmerie accompagné d’un document officiel avec une photo permettant de vous reconnaître.

En cas d’oubli, présentez un autre document d’identité et apportez votre carte d’identité dans les meilleurs délais.

 

Ce qui est interdit pendant les épreuves

Vous ne pouvez quitter la salle d’examen avant la première heure si vous décidez de rendre copie blanche. Vous ne pouvez pas non plus aller aux toilettes durant la première heure, et ce afin d’éviter tout contact avec les candidats retardataires, même si un surveillant vous accompagne à chaque sortie.

Toute communication entre les candidats est formellement interdite au moment des épreuves et sera considérée comme une fraude.

Tous les objets vous permettant de communiquer avec l’extérieur sont interdits, des téléphones portables aux montres connectées. Vous pouvez tout de même emmener votre téléphone, à condition de l’éteindre et de le ranger dans votre sac. Sachez que les salles sont désormais équipées d’un détecteur de portables. En revanche, les calculatrices sont autorisées, sauf disposition expresse.

Les tolérances en cas de retard ou d’empêchement de dernière minute

Si vous êtes en retard de moins d’une heure pour une raison qui ne dépend pas de vous, le chef de centre vous accordera le bénéfice du doute et vous autorisera à plancher. Toutefois, vous ne bénéficierez pas d’un temps supplémentaire. En revanche, si pour une raison de force majeure, telle qu’un accident ou une maladie grave, vous ne pouvez assister aux épreuves, écrivez rapidement au rectorat et joignez à votre demande les pièces justificatives. Et rendez-vous à la session de remplacement organisée en septembre !

 

Source : liberation, 20minutes