Banque : bientôt la portabilité du numéro de compte comme sur mobile ?

Article mis à jour le 

L’UFC-Que Choisir souhaite l’application de la portabilité des numéros de compte bancaire, à l’instar de ce qui existe déjà pour les téléphones mobiles. Objectif affiché par l’association : faciliter le changement de banque pour les consommateurs en leur permettant de conserver leur numéro de compte bancaire d’un établissement bancaire à l’autre.

Et s’il était prochainement possible de changer de banque aussi facilement que d’opérateur téléphonique ? Cet idéal, c’est celui que défend l’Union fédérale des consommateurs (UFC-Que Choisir), tandis qu’un rapport évoquant le sujet sera remis au Parlement d’ici fin 2014. Pour l’association de consommateurs, la situation est aujourd’hui grave en France puisque 25 % des Français se disent mécontents de leur banque, alors qu’ils ne sont que 3 % à en changer tous les ans.

Ce phénomène s’expliquerait surtout par la difficulté de changer de compte, le plus complexe étant l’enregistrement du changement de RIB. Et pour cause : les particuliers sont nombreux à se plaindre, même plusieurs mois après avoir changé de domiciliation, de prélèvements se poursuivant sur leur ancien compte. Problème : ce type de situation peut entraîner un incident de paiement, et alors rendre délicat – entre autres – l’accès au crédit.

Quid d’un système de portabilité ?

En lieu et place du système actuel, l’UFC-Que Choisir invite ainsi à installer un dispositif de portabilité, à l’instar de ce qui existe aujourd’hui pour la téléphonie mobile. Et de préciser que dans le cas des téléphones, la portabilité a rendu possible d’innombrables changements d’opérateurs, permettant dès lors l’entrée d’un nouvel acteur sur le marché. Résultat : les prix ont nettement reculé. À en croire certains professionnels, pas moins de deux milliards d’euros de pouvoirs d’achat pourraient être rendus grâce à ce système, dans le secteur bancaire.

Un dispositif complexe à mettre en place

Reste qu’un tel système serait difficile à mettre au point, notamment parce que l’attribution des numéros de compte ne dépend non pas de la France mais de l’Europe. Ainsi, la mobilité bancaire dépendrait en pratique du bon vouloir de Bruxelles. Toutefois, les spécialistes estiment qu’une solution est possible pour faciliter le dispositif : créer un numéro miroir que chacun conserverait et transmettrait pour les virements. De fait, le simple fait de changer le RIB auquel est connecté ce fameux numéro miroir permettrait le changement de banque.

Même s’il faudra encore s’armer de patience avant que le système ne voit le jour, les autorités ayant jusqu’à présent préféré éluder la question. Un rapport s’attardant sur celle-ci sera toutefois remis au Parlement d’ici la fin de l’année.

Sources : quechoisir.org, liberation, lci