La barbe du hipster plus crado que la cuvette des toilettes ?

Article mis à jour le 

Les scientifiques affirment que les barbes fournies abritent des milliers de bactéries
Les scientifiques affirment que les barbes fournies abritent des milliers de bactéries

À en croire une étude scientifique menée par des chercheurs du centre de trichologie de Birmingham, les barbes fournies  abriteraient plusieurs milliers de germes à l’origine d’infections cutanées. De là à dire que la barbe du hipster est plus sale que la cuvette des toilettes, il n’y a qu’un pas.

Les personnes disposant d’une pilosité faciale importante seraient davantage exposées à des infections cutanées que celles rasées de près. C’est en tout cas ce qu’affirme une étude scientifique réalisée par des chercheurs de Birmingham. Les scientifiques soulignent ainsi que les barbes fournies seraient des nids à germes où batifolent des milliers de bactéries. Des intrus qui par ailleurs ne pourraient même pas être délogées en dépit de shampoings réguliers.

Interrogée par le Daily Mail, la chercheuse Carol Walker fait remarquer que lorsqu’une personne consomme des produits laitiers, un certain nombre de résidus sont susceptibles de se coincer dans la barbe et de s’y décomposer. Dans le cas d’un rhume, des staphylocoques peuvent également s’y multiplier. Et le constat n’est pas plus réjouissant lorsque l’on pense aux morceaux de nourriture et autres restes de boissons.

C’est donc pour cette raison que les hommes barbus contribueraient davantage que les autres à la prolifération des bactéries que les autres. De fait, même la barbe du hipster la mieux peignée du monde peut en réalité cacher des infections de la peau comme des dartres ou encore de l’eczéma. C’est que la barbe ayant un rôle d’isolant, la peau peut rapidement s’irriter et rougir.


Une astuce pour une barbe propre

Reste qu’il est malgré tout assez simple de conserver sa barbe dans de bonnes conditions. Ron Cutler, microbiologiste issu de l’Université de Londres recommande pour cela de se laver souvent les mains et le visage pour éviter que les bactéries ne restent coincées dans les poils ad vitam aeternam.


Sources : meltystyle, lalibre