Bientôt davantage de produits bio dans les assiettes des Français ?

Article mis à jour le 

Dans le cadre de son nouveau plan "Ambition bio 2017", le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a proposé plusieurs mesures dans le but de développer les produits biologiques dans nos assiettes et tout particulièrement dans celles des restaurations collectives. Pour ce faire, il propose entre autres d’augmenter les surfaces agricoles consacrées au bio. Produire autant de ressources mais avec moins (d’engrais, d’eau), tel est l’enjeu de la France.

À la veille du Printemps bio 2013, qui se consacre à l’agriculture biologique et ses bienfaits sur notre alimentation et l’environnement, le ministre de l’Agriculture a présenté les prochaines mesures concernant cette forme d’agriculture.

Plus de surfaces cultivables biologiques

Aujourd’hui, les espaces cultivables biologiques occupent un million d’hectares soit 4 % des surfaces cultivées dans l’Hexagone. L’ambition du ministre est de doubler les surfaces bio en cinq ans, un objectif aisément réalisable puisque de 2007 à 2012 les espaces biologiques avaient été multipliés par deux eux aussi.

Valoriser les conversions

Les demandes de conversion du traditionnel au biologique sont en ralentissement ces derniers mois, d’autant plus qu’une période de conversion est rude pour l’agriculteur car il doit attendre trois ans avant de pouvoir vendre ses produits certifiés bio. Afin d’encourager le passage au biologique, les aides consacrées aux conversions seront augmentées et passeront de 90 millions à 160 millions d’euros par an entre 2014 et 2020. 

L’État souhaite également mieux structurer cette filière en développant les outils de stockage, de transformation et de commercialisation des produits bio. Pour financer ces futurs investissements structurants, le ministère apportera une participation de 3 à 4 millions d'euros au Fonds Avenir bio. Quant à la Banque Populaire d’Investissement (BPI), elle s’est également engagée à accorder des prêts.

Du bio dans l’assiette de nos enfants

Et même si 86 % des Français ont une bonne image des produits certifiés biologiques d’après le baromètre agence Bio-CSA, les produits n’occupent que 2,4 % du marché alimentaire et la demande s’essouffle.

En conséquence, le ministère de l’Agriculture s’allie à l’Éducation nationale dans le but de sensibiliser les jeunes à la consommation des produits bio par des activités périscolaires. Quant aux restaurations collectives, le ministre se fixe l’objectif d’atteindre les 20 % de produits bio utilisés dans la préparation des repas. Une initiative qui plaira aux parents puisque 75 % des Français désiraient que leurs enfants consomment des produits issus de l’Agriculture biologique. En effet, jusqu’à aujourd’hui, les produits bio n’occupaient que 4 % du volume d’achat dans les établissements de restauration collective.

Source : Le Point