Bientôt des implants dans le cerveau pour améliorer la mémoire ?

Article mis à jour le 

La Darpa travaille sur des implants permettant d'améliorer la mémoire
La Darpa travaille sur des implants permettant d'améliorer la mémoire

Récemment, la Darpa a révélé que son projet nommé RAM - pour Restauration Active de la Mémoire - serait un succès. Initié en février 2014, ce programme a pour but d’améliorer la mémoire de l’Homme en influant sur certaines parties du cerveau.

La technologie serait-elle en train de rattraper la fiction ? Il semblerait bien que oui ! Des chercheurs américains affirment en effet être en mesure de booster la mémoire humaine grâce à la mise en place d’implants sur le cerveau.

 

Qu’est-ce que le RAM ?

Le nom RAM a été choisi pour rendre hommage à la mémoire vive des ordinateurs tout en illustrant parfaitement les capacités de cette invention. Depuis l’année dernière, 12 volontaires ont accepté de se faire poser des implants sur le cerveau. Ces derniers ont été placés dans les zones en charge de la mémoire déclarative et de la mémoire spatiale. Ils peuvent également enregistrer le “code neural” ou le signal spécifique lié au souvenir. Ainsi, quand le volontaire a besoin de se remémorer quelque chose, l’implant envoie une mini-décharge dans le cerveau afin de l’aider à trouver l’information exacte.

Déjà testé sur des animaux, le projet RAM a été couronné de succès. Avec les essais sur des volontaires ne souffrant pas de problèmes de mémoire, la Darpa – l’agence américaine de recherche dépendant de l’armée - espère pouvoir venir en aide aux personnes souffrant de troubles de la mémoire relatifs à un traumatisme ou une maladie.

 

Quelle est la prochaine étape ?

Si tout se passe bien avec le projet RAM, l’agence américaine prévoit de se lancer dans un nouveau projet plus abouti appelé “programme de rediffusion RAM”. Cette fois, la Darpa compte reprendre les bases des implants, mais au lieu des les utiliser pour améliorer la mémoire, elle compte les employer pour faciliter l’apprentissage de tâches physiques. D’après certaines études, les phases de repos et de sommeil seraient les moments parfaits pour activer les implants, car le corps consolide à ce moment-là ses compétences.

La Darpa compte donc lancer le projet RAM dès octobre. Quant à la seconde expérimentation, on ignore encore à quel moment elle débutera. Ce qui est sûr, c’est que le scénario d’apprentissage ultra rapide du Kung-Fu par Neo dans “Matrix” grâce à un programme informatique pourrait un jour devenir réalité.

 

Sources : huffingtonpost, lesclesdedemain