Bientôt une pénurie de stations-service en France ?

Article mis à jour le 

Dans les mois à venir, il sera probablement de plus en plus compliqué de trouver une station essence pour près de 4 millions de Français. D’après une étude de la Datar (l’administration en charge de l’aménagement du territoire), la Fnaa (Fédération nationale de l’artisanat automobile) éclaire sur cette possible désertification à venir. D'ici 2014, près de 1600 stations-services pourraient fermer leur porte. Un phénomène qui handicaperait autant les automobilistes ruraux que les urbains.

Progressivement les routes de France se vident peu à peu de leurs stations-services, rendant parfois les trajets plus longs pour remplir son réservoir. Ainsi en 1975, on comptait 47 500 stations contre 12 300 en 2012 dont 60 % étaient situés dans les hypermarchés.

Des normes environnementales trop coûteuses

Et la diminution pourrait bien continuer à s’élargir avec les nouvelles normes européennes environnementales à adopter dès le 31 décembre 2013, jugées coûteuses, la Fnaa estime que 1 600 stations-services devraient fermer leurs réservoirs d’ici la fin de l’année par faute de moyens.

En cause également, les stations de grandes et moyennes surfaces. Elles monopolisent 67 % des parts de marchés. La raison est qu’elles ne font pas de marges, et vendent à prix coûtant en affichant les prix les plus bas du marché. A l’inverse les stations indépendantes font des marges plus élevées et ont en conséquence du mal à s’aligner, on estime que chaque année 270 stations-essence de ce type cessent leur activité.

La Fnaa déclare que près de 871 stations dites "ultimes" sont menacées d’être fermées plongeant ainsi "les automobilistes, les entreprises et les services publics géographiquement concernés par la désertification". Et sur ces stations ultimes, 72 % sont des stations de petites tailles, plus fragiles économiquement, ce qui expliquerait la menace d’une pénurie de ces services.

Une désertification qui s’étend en milieu rural et urbain

Alors qu’actuellement près de 300 000 personnes n’ont déjà aucunes stations-services à moins de dix minutes en voiture de chez eux, 3,6 millions d’automobilistes pourraient s’y ajouter si les stations venaient à fermer d’après ce qu’évoque la Fédération.

La difficulté de trouver une station-service rapidement et proche de chez soi devient de plus en plus compliqué déjà aujourd’hui. On estime en tout qu’un quart de la population française doit accomplir plus de cinq kilomètres pour atteindre une première station et dans 38 départements les français doivent parfois rouler "de 15 à 38 minutes" pour en trouver une seconde.

La Fédération a déclaré que ce risque ne touchait pas seulement les ruraux mais également les zones urbaines. "Si rien n’est fait" selon elle, Paris et sa petite couronne n’auraient plus que 39 stations en 2020 contre 122 aujourd’hui.

Sources : Franceinfo ; Le Monde