Il sera bientôt possible de détecter les mensonges sur Twitter et Facebook

Article mis à jour le 

Des universités européennes se sont associées pour mettre au point Phème, un outil capable de vérifier la véracité des informations présentes sur les réseaux sociaux.

Sur les réseaux sociaux, difficile de différencier le vrai du faux, à moins de passer des heures à éplucher les médias. Pour remédier à cela, alors que les rumeurs sont en plein essor sur les réseaux sociaux, des universités d’Angleterre, d’Allemagne et d’Autriche ont collaboré pour mettre au point un outil résorbant le phénomène. Baptisé Phème, celui-ci devrait permettre de contrôler l'authenticité de ce qui se dit sur les réseaux sociaux.

Séparer le vrai du non-avéré

Ainsi, l’algorithme de Phème va permettre de repérer les contenus web qui relèveraient de la désinformation, de la controverse ou encore de la spéculation. Pour cela, l’outil s’appuiera sur le contexte de la publication : sa nature, la réputation de son auteur ou encore son contenu. De même, les réactions des autres internautes seront également passées au crible.

En pratique, Phème pourrait à terme faciliter la vérification des publications web. Une bonne chose à l'heure où les réseaux sociaux sont de plus en plus actifs. Aujourd'hui, il arrive en effet que 143 199 tweets soient publiés à la seconde. Néanmoins, tout ne sera pas automatisé avec Phème : l'outil sera par exemple incapable de saisir l’humour et l’ironie, et encore moins leurs nuances.

Sources : L’Express, Phème, Twitter