Bientôt une monnaie locale dans Paris ?

Article mis à jour le 

Vers une monnaie locale dans Paris ?
Vers une monnaie locale dans Paris ?

Lancé le 24 janvier 2016 par l’association Une monnaie pour Paris, le projet de création d’une monnaie propre à la capitale poursuit son cours. D’après Lucas Rochette-Breton, étudiant à Science Po Paris et président de l’association, cette initiative vise à mettre en valeur les produits du territoire.

L’idée serait de créer une monnaie locale complémentaire ou MLC, utilisable uniquement à Paris, auprès de commerçants s’engageant à vendre uniquement des produits locaux. Il s’agirait d’une manière de se réapproprier l’économie.

Un concept très répandu

L’idée de créer une monnaie locale n’est pas nouvelle. Plusieurs monnaies locales complémentaires ou MLC circulent en France depuis la création de l’Abeille à Villeneuve-sur-Lot en 2010. On peut citer notamment le SoNantes, l’Heol à Brest, la Gonette à Lyon ou le Sol Violette à Toulouse. Outre-Manche, plusieurs villes et même certains quartiers ont leur propre monnaie. C’est le cas notamment du Brixton Pound, propre au quartier londonien du même nom, ou de la Livre de Bristol. En tout, près de 5 000 monnaies locales complémentaires circulent dans le monde.

Relancer l’économie locale

La monnaie locale parisienne ne pourra être utilisée que chez les commerçants qui y ont adhéré. La MLC permet ainsi de sensibiliser les consommateurs à l’achat de produits locaux ou à recourir aux services d’artisans locaux. D’après les initiateurs du projet, cette monnaie locale parisienne permettrait de dynamiser l’économie locale en créant des emplois durables. Elle limiterait également les transports et leurs impacts sur l’environnement.

Un projet difficile à réaliser

Le lancement d’une monnaie locale n’est pas aussi facile qu’on le pense, surtout lorsqu’on sait que Paris intramuros compte 2,2 millions d’habitants et s’étale sur 105 km². D’après Béatrice Sculier, une des créatrices du concept de la monnaie Faubourg dans le Xe arrondissement, le plus difficile reste de convaincre les consommateurs. En effet, aussi bien les Parisiens que les commerçants n’habitent pas forcément dans l’arrondissement, ni même dans la ville. Ils ne voient donc pas l’intérêt d’adhérer au projet. Pour Jérôme Blanc, professeur spécialisé dans l'économie monétaire, le succès d’une monnaie locale dépend de l’attachement des utilisateurs au territoire.

Pour aller voir le projet d'Une monnaie pour Paris, c'est ici !

Sources : unemonnaiepourparis.org, slate.fr

Cet article a recueilli 10 avis. 90% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : argent