Big Bang : des physiciens viennent de faire une immense découverte

Article mis à jour le 

Une équipe de scientifiques américains vient de réaliser une découverte qui pourrait bien nous aider à mieux comprendre les origines de l'univers…

Pas moins de 14 milliards d'années après le Big Bang, des physiciens américains pourraient bien être parvenus à observer les toutes premières secousses du Big Bang. Or, de telles ondes gravitationnelles donnent un aperçu de la vitesse extrême de l'expansion de l'univers, et ce dès la première fraction de seconde de son existence. Un phénomène appelé "inflation cosmique", par ailleurs prévu dans la théorie de la relativité d'Albert Einstein.

Ainsi, ces petites variations donnent le ton des premiers moments de l'univers. Par exemple, des différences de températures dans le ciel montrent à quel endroit le cosmos était plus dense et où se sont matérialisées des galaxies et des amas galactiques. Par leur déplacement, les ondes gravitationnelles ont compressé l'espace, produisant une signature facile à distinguer dans le fond cosmologique.

La somme d'un travail colossal de recherches

Pour John Kovac, un professeur d'astronomie et de physique au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics ayant participé à la recherche, l'observation d'un tel signal était l'un des objectifs les plus cruciaux en cosmologie. Performance que le physicien Tom Lecompte, spécialiste des hautes énergies au Cern, estime comme la plus grande annonce de physique depuis des années.

La preuve irréfutable de l'inflation cosmique

Le physicien Clem Pryke, co-leader de l'équipe de recherche, par ailleurs enseignant à l'université du Minnesota, raconte qu'au lieu de trouver une aiguille dans une botte de foin, ils sont tombés sur un pied-de-biche. Un exploit qui ne devrait pas manquer d'apporter un nouveau regard sur certaines des questions les plus essentielles, comme le pourquoi de notre existence, et le comment de l'origine de l'univers.

Quoi qu'il en soit, la théorie de l'inflation cosmique est désormais avérée. Résultat, nous savons dorénavant que l'expansion de l'univers a été fulgurante, et que ce phénomène a été d'une puissance hors du commun. Un sacré coup de projecteur sur nos origines…

Sources : lefigaro, 20minutes