"Blédard, rapta, quécho"… le dictionnaire du "parler jeune"

Article mis à jour le 

Se faire péta un objet et être quécho ne vous parle absolument pas ? Même chose quand quelqu'un vous dit être rapta ou avoir les crocs ? Pour élucider ce mystère, place au dictionnaire des jeunes de Pratique.fr. Bientôt, le langage des ados n'aura plus de secrets pour vous.

Péta, se péta : verbe transitif ou pronominal qui est le verlan de "taper".

Lorsqu'il n'est pas pronominal, celui-ci ne se conjugue qu'avec les auxiliaires être ou avoir (ex : Je me suis fait péta mes lunettes, il m'a péta mon sac…).

1. Frapper, battre ou encore taper ;

2. Voler quelque chose ou se faire voler quelque chose ;

Ex : "Abusé, je me suis fait péta mon portable…" (Je suis consterné, je me suis fait dérober mon téléphone portable…) ;

3. Se battre.

Ex : "Matte un peu les deux gars en train de se péta !" (Regarde, il y a deux hommes qui se battent.)

Blédard : adjectif et nom commun qui désigne une personne qui vient du bled.

Étymologie : le mot était utilisé dans le jargon militaire comme appellation d'un soldat d'Afrique du Nord. "Bled" signifie en arabe "pays, terre". Ici le suffixe " –ard" y est ajouté

1. Nom donné à une personne (nom) ou à quelque chose (adjectif) originaire d'Afrique du Nord ;

Ex : "C'est un blédard, il vient de Rabat au Maroc."

"Tiens, écoute ça, c'est de la musique blédarde !"

2. Nom que l'on peut aussi donner à quelqu'un que l'on trouve ringard et qui ne connait pas une chose qui paraît évident pour une autre (comme des codes de conduite par exemple, pour sous-entendre que la personne n'est pas d'ici).

Ex : "Tu connais pas ça ? T'es vraiment un blédard !" (Tu ne connais pas cette chose ? Tu es vraiment un ignorant !").

Rapta (être) : verbe intransitif qui signifie être ivre.

Étymologie : la "rapta" est une expression pour dire la "fête". Par extension, "être rapta" est utilisé pour dire "être bourré, défoncé…".

Ex : "J'étais trop rapta hier, c'était chaudard…" (traduire : "Hier j'étais vraiment ivre, c'était pitoyable…").

Avoir les crocs : locution verbale employée lorsque quelqu'un a vraiment très faim, est affamé.

Étymologie : expression argotique. Les crocs désignant les dents de certains animaux carnivores.

Ex : "J'ai pas mangé depuis ce matin, j'ai trop les crocs." (comprendre : "Je n'ai pas mangé depuis ce matin, je meurs de faim").

Quécho (être) : verbe passif  qui est synonyme de gêné, contrarié...

Étymologie : verlan de "choqué (être)".

Ex : "T'es qué-cho ? Dis-toi que c'est rien, moi j'suis fichu" (extrait des paroles de la chanson Ma haine est viscérale, de Guizmo, La banquise 2012).

lyceen °]°

Mis ensemble, ces mots pourraient donner la conversation suivante :

- "Comment t'étais rapta hier… Tu m'as quécho !"

- "Vas-y, j'avais trop les crocs, pour ça que je suis parti loin direct !"

- "Et ce blédard qui voulait te péta ton sac. Heureusement que j'étais là !"

- "C'est chaudard, je m'en souviens même plus…"

Sources : dictionnairedelazone, wiktionnaire, lepetitmalpoli

Cet article a recueilli 6 avis. 50% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : enfants