Le bouillon d’os, la meilleure boisson pour se réchauffer cet hiver ?

Article mis à jour le 

Un nouveau phénomène débarque cet hiver dans le domaine des boissons chaudes saines : le bouillon d’os. Mise en évidence par le site Quartz, cette boisson a priori peu ragoutante à mi chemin entre de la comfort food telle qu’on la connaît et le régime paléo, est plus courante qu’on ne le pense.

Que diriez-vous de vous mettre cet hiver au bouillon d’os ? Non contente d’être une boisson saine, comme le déclare Quartz, celle-ci reprend les vertus de la nourriture traditionnelle du paléolithique. Cette boisson n’est pas tout à fait nouvelle et se trouve traditionnellement dans de nombreux pays de par le monde. En réalité, le bouillon d’os n’est autre qu’un bouillon de viande : il faut savoir que le bouillon est en général réalisé avec des os d’animaux, notamment parce que la viande présente sur ces derniers, une fois agrémentée d’herbes et de légumes, donne une saveur incomparable. Ce n’est donc pas pour rien si la plupart des recettes de cuisine invitent à utiliser de la carcasse pour réaliser un bouillon.

Cette technique a d’ailleurs plus d’une vertu : outre son goût mémorable, cette préparation est aussi une façon de lutter contre le gaspillage alimentaire. Ainsi, elle permet d’utiliser un animal dans son intégralité, à l’instar du poulet ou du bœuf. Pour ce dernier, il est par exemple courant d’utiliser le tibia ou un os à moelle. Une fois la préparation effectuée, le bouillon peut alors être bu au cours des froides soirées d’hiver, ou versé en accompagnement d’un plat de pâtes, d’une soupe ou encore d’un risotto.

Quid des avantages du bouillon d’os pour la santé ?

Reste que dorénavant, même les grands chefs font les louanges de cette boisson, à la fois pour ses saveurs et son aspect réchauffant, mais également pour ses bienfaits en matière de santé. Le bouillon d’os renferme en effet des tas de minéraux, d’acides aminés et de collagène pour la peau. Ainsi, le fait de boire un bol de bouillon gras ou dégraissé aide à digérer et à limiter les inflammations, selon Quartz. C’est la raison pour laquelle certains nutritionnistes de grands sportifs l’introduisent dans le régime alimentaire des joueurs. Le site Goop affirme quant à lui que Gwyneth Paltrow en consomme mélangé avec de l’avocat, l’introduisant par exemple dans son menu "winter detox" de 2014. Une raison en plus de vous mettre à l’os à moelle.

Sources : slate, goop, openfoodfacts