Bouygues va désormais surfacturer le data dès 1 Mo de dépassement

Article mis à jour le 

La surfacturation du data débute chez Bouygues dès le 15 février
La surfacturation du data débute chez Bouygues dès le 15 février

Bouygues Telecom va opter pour la surfacturation de ses abonnés dès le 15 février à partir du premier mégaoctet de dépassement. Une mesure qui se substituerait ainsi à la réduction traditionnelle du débit.

Jusqu’à présent, les abonnés Bouygues Telecom dépassant le seuil imposé par leur forfait data voyait leur débit bridé, sans facturation supplémentaire. Pratique couramment nommée "Fair use" et appliquée par la plupart des grands opérateurs. Mais Bouygues Telecom s’apprête finalement à remettre en question ce système pour lui préférer une surfacturation comparable à celle mise en œuvre en cas de hors forfait.

C’est ainsi qu’à compter du 15 février 2016, la réduction du débit sera remplacée par la surfacturation, qu’il s’agisse de quota 3G ou 4G. Et chaque mégaoctet consommé en sus de son abonnement sera facturé 1 à 5 centimes d’euro selon le forfait. Les utilisateurs disposant d’un forfait Sensation ou B&You 2 heures de communication et 1 Go de données paieront par exemple 5 centimes par Mo et jusqu’à 25 euros (500 Mo). Tandis que les forfaits plus conséquents paieront 1 centime d’euro par Mo, avec un plafond à 5 euros par mois.

À noter cependant qu’une option à 3 euros offrant 500 Mo de plus de data va voir le jour. De quoi permettre de limiter la casse en cas de dépassement. D’autre part, les abonnés ont également la possibilité de contacter le service client afin de bloquer tout dépassement data. Dès 80 % du capital data consommé, un SMS sera quoi qu’il en soit transmis aux utilisateurs. La décision de Bouygues n’en reste pas moins discutable.

 

Sources : lemonde, journaldugeek