Et s'il n'y avait pas de cadeaux sous le sapin, cette année ?

Article mis à jour le 

Une étude menée par Ipsos pour CA Com et LSA révèle que plus de 30 % des Français comptent en réalité faire tout ou partie de leurs cadeaux de Noël en janvier. Les cadeaux seront-ils présents comme prévu sous le sapin, cette année ?

Un sondage réalisé par Ipsos les 13 et 14 décembre auprès d'un échantillon de 1 012 personnes montre qu'un tiers des Français préfèrent attendre janvier pour offrir les cadeaux, par mesure d'économie. À tel point que la magie de Noël en prend un coup. Ainsi, 31 % des Français indiquent envisager de décaler leurs achats de Noël : 40 % des moins de 25 ans sont prêts à procéder de la sorte, de même que 38 % des inactifs et 36 % des personnes dont les revenus sont inférieurs à 1 200 euros.

De nombreux Français préfèrent attendre les soldes

Même si la plupart des Français sont encore très attachés à la tradition des cadeaux de Noël le matin du 25 décembre, d'autres attendent quant à eux les soldes de janvier pour faire des bonnes affaires, selon l'étude. Un phénomène induit par la crise, qui amène un certain nombre de ménages à adopter des habitudes plus pragmatiques  sur le plan économique. Résultat, beaucoup sont pour cela prêts à remettre en question le rituel de Noël.

Acheter après Noël c'est bénéficier d'un tarif 15 à 20 % moins cher

D'après CA Com, spécialiste de la distribution, les consommateurs sont désormais entièrement conscients de logiques commerciales mis en place par les enseignes. Ils savent donc qu'en achetant leurs cadeaux d'occasion après Noël, ils bénéficieront de prix beaucoup plus avantageux avec les soldes, et ce d'autant plus avec la revente en ligne, de plus en plus courante.

À noter que ces achats décalés surviennent pour la plupart pendant les soldes, mais ils débutent également au lendemain de Noël, car beaucoup de sites internet débutent leurs promotion en ligne. Les cadeaux les plus achetés en janvier sont le chocolat, les vêtements, les jouets pour enfants, les produits culturels et les produits high-tech.

Sources : Ipsos, CA Com