Café : pris en fin de journée, il retarde (vraiment) le sommeil

Article mis à jour le 

La science vient enfin de prouver que le café retarde bel et bien le rythme du sommeil, s'il est consommé en fin de  journée
La science vient enfin de prouver que le café retarde bel et bien le rythme du sommeil, s'il est consommé en fin de  journée

Une récente étude menée par Kenneth Wright, un professeur de physiologie à l’Université du Colorado, a démontré les effets de la caféine sur le cycle du sommeil. Résultat, boire du café en fin de journée retarderait l’horloge circadienne.

La prise de café trois heures avant l’heure normale du coucher retarderait de 40 minutes le cycle naturel du sommeil. Ces effets ont été mis en évidence via une expérience menée par Kenneth Wright, un professeur de l’Université du Colorado, à Boulder.

 

Bu en fin de journée, le café retarde le rythme circadien

Les tests ont été effectués sur cinq personnes durant 49 jours au laboratoire du sommeil et de chronobiologie de l’Université du Colorado. Les participants ont été placés dans un environnement de faible luminosité, puis invités à prendre un comprimé de caféine dont la dose était ajustée à leur poids respectif. Ces derniers ont ensuite été soumis à une forte lumière, et ont pris un placébo ou un comprimé de caféine. Tout au long de ces 49 jours, les chercheurs ont prélevé des échantillons de salive afin d’étudier leur taux de mélatonine, une hormone sécrétée par la glande pinéale et induisant le sommeil.

Les résultats de cette étude ont montré que les personnes ayant pris un comprimé de caféine et ayant été installées dans une ambiance de faible luminosité accusent un retard du sommeil d’environ 40 minutes par rapport à celles ayant absorbé un placébo. Un retard du cycle circadien allant jusqu’à 105 minutes a même été observé chez les sujets ayant pris un comprimé de caféine avant d’être exposés à une lumière vive. D’après les chercheurs, ce retard du cycle du sommeil aiderait les voyageurs à mieux s’adapter au décalage horaire. À condition toutefois de choisir judicieusement l’heure à laquelle prendre la dose de caféine.

 

Sources : sciencesetavenir, europe1