Cancer de la peau : compter ses grains de beauté servirait d'indicateur

Article mis à jour le 

Le nombre de grains de beauté ferait office d'indicateur, en matière de risque de cancer de la peau
Le nombre de grains de beauté ferait office d'indicateur, en matière de risque de cancer de la peau

Le risque de développer des mélanomes serait plus élevé chez les personnes ayant plus de 11 grains de beauté sur leur bras droit. Cette conclusion publiée dans le British Journal of Dermatology  résulte d’une étude menée par les scientifiques du King’s College de Londres.

Avoir plus de 11 grains de beauté sur le bras droit augmenterait le risque de développer un cancer de la peau. Cette conclusion fait suite à une étude menée par une équipe de chercheurs du King’s College de Londres pour faciliter l’identification des patients à risque.

“Nous avons démontré que présenter plus de onze grains de beauté sur le bras droit pouvait être associé à un risque significatif d'avoir au total plus de 100 grains de beauté sur le corps. Il s’agit en soi d’un indicateur fort du développement de mélanomes.” C’est en ces termes que les scientifiques du King’s College ont commenté les résultats de leur étude dans le British Journal of Dermatology. Les analyses ont été réalisées pendant 8 ans et portaient sur 3 694 femmes résidant au Royaume-Uni. Le nombre de grains de beauté de chacune a été relevé sur 17 zones de leur corps. Un décompte similaire a ensuite été réalisé sur 400 hommes et femmes atteints de mélanomes.

Évaluer rapidement le risque

Bien que seuls 20 à 40 % des cancers de la peau découlent d’une évolution des grains de beauté, leur nombre sur le corps permettrait d’évaluer les risques. En outre, les personnes à peau claire ou présentant des taches de rousseur sont les plus vulnérables face à une exposition prolongée au soleil. Le rapport invite les médecins à utiliser cette méthode pour permettre à un plus grand nombre de patients de bénéficier d’un meilleur suivi. À titre d’information, 11 176 nouveaux cas de mélanomes et 1 672 décès ont été recensés en 2012 par l'Institut national français du Cancer. Le syndicat national français des dermatologues conseille de se protéger du soleil avec un chapeau et des vêtements entre 12 et 16h.

 

Sources : slate, lexpress