Carmat : décès du quatrième patient greffé d’un cœur artificiel

Article mis à jour le 

Le quatrième patient greffé vient de mourir
Le quatrième patient greffé vient de mourir

Le quatrième patient greffé du cœur artificiel Carmat est mort, a annoncé la société dans un communiqué. Un décès relatif à des complications médicales, selon Carmat.

Le quatrième patient greffé d’un cœur artificiel Carmat, qui se trouvait avant même l’opération dans un état critique, est décédé. La greffe relative avait été réalisée le 22 décembre par l’équipe de Carmat sur un homme de 58 ans en phase terminale d’insuffisance cardiaque. Si la date exacte du décès n’a pas été stipulée, Carmat a tenu à préciser que l’implantation en question avait été couronnée de succès et que la prothèse s’était avérée optimale.

Fort d’une expérience clinique de 21 mois dorénavant, Carmat souhaite prochainement élargir son étude en réalisant une greffe sur plusieurs patients issus de différents pays européens. Étude clinique qui pourrait lui permettre à terme d’obtenir la norme CE avisant de la conformité aux exigences du dispositif. Un détail indispensable avant toute mise en circulation sur le marché de la prothèse.

Rappelons que précédemment, les trois premiers patients greffés avaient également trouvé la mort. Les deux premiers décès, survenus pour l’un 74 jours après l’opération et pour l’autre neuf mois après, étaient liés à une micro-fuite ayant provoqué une perturbation de l’électronique de pilotage des moteurs. Tandis que le troisième patient était mort des suites d’un arrêt respiratoire lié à une insuffisance rénale. La prothèse Carmat n’était alors pas en cause.

À la différence des autres prothèses de type cœur artificiel total, le cœur Carmat intègre un revêtement issu de bio-matériaux découlant de tissus de bovins. Une particularité permettant notamment d’éviter que ne se forment des caillots.

 

Sources : leparisien, francetvinfo